BFM Auto

Un auto-stop connecté expérimenté entre Bourgoin-Jallieu et Lyon

Depuis plusieurs mois, la société Lane propose une nouvelle forme de covoiturage. Des stations et des panneaux au bord de la route permettent de trouver rapidement un conducteur.

Meriem utilise de moins en moins sa voiture pour se rendre au travail. A la place, elle enfourche son vélo et rejoint une station de covoiturage installée au bord de la route.

Développé par la société Lane, ce système propose une sorte d'auto-stop amélioré. Un panneau sur le bord de la route indique aux automobilistes la présence et la destination d'un passager, et une voie permet de s'arrêter pour embarquer.

"J'indique ma position, via la géolocalisation (sur son téléphone), et mon arrivée. Immédiatement j'ai un message qui indique aux conducteurs qu'un passager souhaite aller à Villefontaine", montre Meriem, qui réduit ainsi ses frais d'essence et de péage.

Quelques euros par trajet

Ce matin-là, il ne lui a fallu attendre qu'une dizaine de minutes pour qu'une voiture s'arrête. Il faut dire que les conducteurs sont incités à le faire. Selon les conditions présentées sur le site de Lane, les automobilistes perçoivent un euro pour chaque trajet réalisé du lundi au vendredi s'ils respectent plusieurs conditions.

Le conducteur doit notamment laisser accès à sa position sur son téléphone, même quand son application est inactive. Il doit également passer devant une station de covoiturage au départ de son trajet et à l'arrivée. 

Par ailleurs, pour prétendre à cette indemnisation, ces déplacements doivent avoir lieu de 6h30 et 9h le matin, et entre 16h et 19h le soir. Le conducteur peut ensuite percevoir deux euros par passager. 

Le système, lancé il y a plus d'un an pour favoriser les déplacements entre Bourgoin-Jallieu, Saint-Priest et Lyon Mermoz - des trajets souvent mal desservis - est toujours en phase d'expérimentation. Ce qui ne l'empêche pas de compter déjà 5000 inscrits.

Clémence Delarbre avec Benjamin Rieth