BFM Auto

Top Gear France: zoom sur "la voiture raisonnablement peu coûteuse"

Enora Malagré, invitée de la 3e saison de Top Gear France, à côté de la voiture raisonnablement peu coûteuse.

Enora Malagré, invitée de la 3e saison de Top Gear France, à côté de la voiture raisonnablement peu coûteuse. - RMC Découverte

Au milieu des supercars, des belles anciennes et des légendes, elle sort toujours du lot, ne se laisse jamais ignorer. Zoom sur la 5e star de Top Gear France, la Dacia Sandero, notre voiture raisonnablement peu coûteuse.

Sa belle robe rouge a tapé dans l’œil de tous ceux qui sont passés sur le plateau de Top Gear France. Elle laisse des souvenirs dans l’esprit de chacun, des émotions intenses, voire, une fois n’est pas coutume, une boîte de vitesses sur le bord de la piste du circuit de Brienne-le-Château (Aube)

Et sans elle, Top Gear France serait-il vraiment Top Gear France? La combinaison blanche du Stig brillerait-elle autant? Elle, c’est la voiture raisonnablement peu coûteuse, la Dacia Sandero qui permet à nos invités de repousser les limites du chrono.

Monument de l’automobile française

"La Dacia Sandero s’est imposée d’elle-même, confie Florent Huguet, rédacteur en chef de l’émission Top Gear France chez BBC Worldwide France. Nous voulions une voiture contemporaine qui s’identifiait facilement, et qui ne passerait ni pour chic, ni pour sportive. Nous voulions tabler sur le décalage entre les célébrités, qu’on imagine toujours au volant de belles voitures, et cette voiture populaire, que les gens croisent tous les jours".

Ce portrait est fidèle à la petite compacte depuis 2015 et ses débuts dans Top Gear France. Qu’on le veuille ou non, la Sandero est en effet un modèle qui compte dans l’automobile française. Depuis 2009, cette version à hayon de la Logan incarne en effet la marque Dacia, seule marque à bas coûts en Europe. Baptisée en interne chez Renault "gamme M0" (du nom de la plateforme sur laquelle sont construits tous les modèles de la gamme, des Logan et Sandero au SUV Duster), cette griffe a permis à Renault de conquérir les marchés émergents.

Cette semaine, les animateurs de RMC et BFMTV s'attaquent à la voiture raisonnablement peu coûteuse.
Cette semaine, les animateurs de RMC et BFMTV s'attaquent à la voiture raisonnablement peu coûteuse. © RMC Découverte

Comme une Porsche 911 R

Derrière ce pedigree commercial, la Sandero a surtout un ADN mécanique à en faire pâlir certaines. Et prêt à ravir tous les amoureux de l’automobile. Comme la 911 R, la Sandero embarque en effet un moteur atmosphérique. Bon, il s’agit d’un 3 cylindres, non d’un flat-six, mais cela suffit à redorer le blason de la Sandero.

Pour les besoins du circuit, la production a choisi une autre version, le moteur Tce 90 qu’on retrouve sur de nombreux modèles Renault, de la Clio au Captur. "Le moteur était le vrai plus de la Sandero, poursuit Florent Huguet. Ce petit-trois-cylindres fait ici 90 chevaux, un moteur assez nerveux grâce à son turbo". Autre critère déterminant, la fiabilité. Car avec le traitement de choc subi sur circuit, il fallait un petit bolide solide.

Rien à voir avec la série… ou presque

La Sandero Top Gear France n’a pourtant plus grand-chose à voir avec la version de série.

"Notre objectif était qu’elles soient très sécurisées et sécurisantes sur circuit, rappelle Florent Huguet. On l’a donc dépouillée de tous les éléments de confort, on lui a mis un arceau, de vrais baquets pour que les invités soient bien maintenus dans les virages. Elle a désormais un volant de compétition. Pour le reste, du moteur aux trains roulants en passant par la boîte, tout est d’origine".

Le but est surtout de donner le maximum de sensations aux pilotes d’un épisode. Sans garniture, ni banquette, la Sandero devient beaucoup plus bruyante, comme une vraie sportive taillée pour la piste. "C’est ça Top Gear, c’est des bagnoles pourries", lance en rigolant Olivier Truchot. L’animateur des Grandes Gueules sur RMC prend le volant cette semaine de la Dacia Sandero, avec trois autres animateurs de RMC et BFM TV, dans les épisodes inédits de Top Gear France. "Les invités sont souvent surpris au premier contact, et quand ils ressortent de la voiture, après un tour de piste, ils se sont amusés et sont agréablement surpris", commente Florent Huguet. Avec 175 km/h de vitesse de pointe et un 0 à 100 annoncé en 14,2 secondes par Renault, la Sandero accélère 7 fois moins vite que la Dodge Challenger Demon. Mais elle est au moins aussi fun pour un tour sur circuit.

Pauline Ducamp