BFM Auto

Retour sur le Citroën Type H, l'autre star de Louis la brocante

LA fourgonnette de Louis la brocante exposée au dernier Mondial de l'auto

LA fourgonnette de Louis la brocante exposée au dernier Mondial de l'auto - Wikimedia commons

L’acteur Victor Lanoux est décédé ce jeudi 4 mai. Retour sur la fourgonnette Citroën Type H de son personnage de Louis la brocante.

Si James Bond reste associé à l'Aston Martin DB5, Marty McFly à la DeLorean et Bullit à la Mustang, Louis la brocante sera pour toujours le conducteur le plus célèbre du Citroën Type H. L’acteur Victor Lanoux, qui a joué ce personnage dans la célèbre série de France 3 sur 13 saisons entre 1998 et 2014, vient de s’éteindre et ne pourra ainsi plus monter au volant de la mythique fourgonnette.

L'héritier du TUB

L’histoire de ce véhicule démarre en 1947 avec sa présentation par Pierre Boulanger, qui dirige alors la marque aux chevrons. C’est le successeur du TUB (Transport Utilitaire série B) de 1939, qui avait introduit déjà la cabine avancée et la porte de chargement latérale (photo ci-dessous). Le Type H sera d’ailleurs surnommé le TUB, créant parfois une confusion avec son prédécesseur.

Le TUB lancé en 1939, ancêtre du Type H.
Le TUB lancé en 1939, ancêtre du Type H. © Citroën Origins

Les atouts d'un fourgon à succès

Le Type H de 1947 se veut pratique à l’usage et peu coûteux à produire. Comme le précise le cahier des charges de Citroën, il s’agit d’un véhicule monocoque à traction avant (qui reprend d’ailleurs des éléments de la Traction Avant à quatre cylindres), avec un maximum de pièces communes avec d’autres modèles de la marque et qui dispose d’une bonne suspension arrière. Son plancher abaissé permet également de faciliter le chargement, comme le montre cette publicité de l’époque.

Une brochure commerciale pour le Type H (1951)
Une brochure commerciale pour le Type H (1951) © Citroën Origins

Son moteur quatre cylindres de 1,9 litre délivre alors une puissance de 52 chevaux et est associé à une boîte de vitesses 3 rapports. De quoi afficher une vitesse maximum de 101 km/h. Louis la brocante n’a de toute façon jamais envisager se lancer dans la livraison express…

Ultra-polyvalent

Produit entre 1948 à 1981 à 473.289 exemplaires dans les usines de Javel puis à Aulnay, en région parisienne, le Type H sera décliné en différentes versions. La lettre qui suit le "H" permet notamment de connaître la charge utile du véhicule: 1200 kg pour le Type H "tout court"), 850 pour le HZ, 1500 kg pour HY.

Dans la famille, il faut aussi citer le HP (avec plateau), le HX frigorifique et des versions spécifiques développées pour la Poste, l’armée, les hôpitaux, la police ou encore le transport de passagers (avec 11 places en plus du conducteur) et de bétail… Son châssis pouvait en effet être allongé selon différentes configurations, entre les essieux mais aussi à l'arrière. Une polyvalence qui lui a ainsi permis de s'adapter à toutes les demandes pendant ses 33 ans de carrière. 

Les différents usages du Type H résumés dans cette brochure de 1950
Les différents usages du Type H résumés dans cette brochure de 1950 © Citroën Origins

Un symbole français

Véhicule emblématique des 30 Glorieuses, le Type H apparaît dans de nombreux films et séries, comme Fantômas ou Amicalement vôtre. Dans le Full Metal Jacket de Stanley Kubrick (1987), c'est un Type H enflammé qui symbolise l'héritage colonial français en Indochine. Mais c'est donc dans Louis la brocante que c'est le véhicule récurent, permettant à Victor Lanoux de chiner à droite à gauche et de vivres "d'incroyables" aventures.

On vous vivement conseille la bande-annonce ci-dessous, pour un épisode où Louis, en déplacement à Marseille, s'est fait voler les roues du Type H et est prêt à mater toute la mafia locale pour obtenir réparation.

Hasard du calendrier de diffusion, RMC Découverte diffusera ce lundi 8 mai un épisode de Wheeler Dealers consacré au Citroën Type H. 

Et si vous voulez vous replongez dans l'ambiance Type H, le site "Citroën Origins" recense tous les modèles de la marque aux chevrons. Au programme, la possibilité d'admirer son design à l'extérieur comme à l'extérieur et même d'entendre le bruit du moteur, des clignotants, des portières et du klaxon.

La fiche consacrée au Type H sur le site Citroën Origins regorgent de contenus sur la fourgonnette.
La fiche consacrée au Type H sur le site Citroën Origins regorgent de contenus sur la fourgonnette. © Citroën Origins
Julien Bonnet