BFM Business

Que risque-t-on si on est pris à conduire sans les mains?

Conduire sans avoir les mains sur le volant vous expose à une amende de 22 euros

Conduire sans avoir les mains sur le volant vous expose à une amende de 22 euros - Wikimedia commons - BP63Vincent

Avec la multiplication des véhicules équipés de fonctions de conduite semi-autonome, la tentation est grande de lâcher les mains du volant. C'est pourtant une obligation légale qui peut entraîner une verbalisation si vous êtes pris en flagrant délit.

Avec la multiplication des véhicules disposant d'un mode de conduite semi-autonome, comme les BMW Série 7, Mercedes Classe S ou Tesla Model S, de plus en plus de conducteurs sont tentés de ne pas laisser leurs mains sur le volant. Cela reste pourtant imposé par le code de la route et la convention de Vienne qui harmonise les règles de circulation routière à l'échelle internationale.

Rester réactif, la règle à respecter

Finalement, un conducteur qui se retrouverait pris en flagrant délit de conduite sans les mains sur le volant en mode semi-autonome risque la même chose qu'un automobiliste qui fumerait ou serait en train de manger en conduisant. Même chose en théorie si vous vous maquillez, vous réglez votre GPS ou vous fouillez dans la boîte à gants, même à l'arrêt à un feu ou dans les bouchons. 

La règle est en effet fixée par l'article du Code de la Route R412-6 qui stipule que "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent". Un texte qui laisse une libre appréciation aux agents des forces de l'ordre qui jugeront en fonction du temps passé à effectuer un geste ne concernant pas la conduite et l'encombrement de l'objet manipulé. Dans ce cas de figure, le contrevenant s'expose à une amende de deuxième classe à 35 euros (22 euros minorée, 75 euros majorée), sans retrait de point.

Le téléphone et les écrans jugés plus séverement

Certains objets qui détourneraient l'attention du conducteur et le priveraient d'une de ses mains libres ont un statut particulier. Le plus connu est bien sûr le téléphone portable, sévèrement sanctionné par une contravention de classe 4, soit une amende de 135 euros (90 euros minorée, 375 euros majorée) et une perte de 3 points sur le permis. Et attention, depuis le 1er juillet 2015, le port d'un casque audio ou d'une oreillette filaire ou bluetooth est passible de la même sanction. Téléphoner au volant reste donc possible uniquement en utilisant un kit mains libres avec haut-parleur, intégré ou non à votre véhicule.

Mesure qui concerne davantage les chauffeurs routiers, mais aussi désormais les propriétaires de véhicules semi-autonomes, visionner un film est encore plus lourdement sanctionné. Il s'agit cette fois-ci de l'article R412-6-2 qui indique que "le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d'un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d'un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit". Le contrevenant s'expose à une amende pénale, et non forfaitaire, de 1500 euros (et 300 euros en cas de récidive) et d'un retrait pouvant aller jusqu'à 6 points.

Julien Bonnet