BFM Auto

Quand Citroën transforme la Fnac en concession automobile

La Fnac commercialise depuis quelques jours la Citroën AMI, une voiture électrique sans permis qui se veut abordable et adaptée à la mobilité de demain.

Depuis quelques jours, au milieu des livres et autres produits culturels ou électroniques vendus à la Fnac, on peut trouver un objet étonnant: une voiture. Il s'agit de la Citroën AMI, un modèle qui se veut parfaitement adapté aux enjeux actuels en termes de mobilité.

Cette toute petite voiture électrique se faufilera aisément dans les villes et ne nécessite pas de permis de conduire, permettant d'accéder à un public jeune, à partir de 14 ans. Elle se veut également abordable, à partir de 20 euros par mois, avec un premier loyer à 3500 euros environ. Innovant dans sa forme, ce modèle veut également bousculer les codes de la vente automobile.

Il est ainsi possible de commander son AMI en ligne et de se faire livrer à domicile. Et donc de la découvrir dans les rayons de la Fnac, qui dévéloppe au passage son offre de mobilité. On trouve en effet depuis un certain temps des vélos, hoverboard et autres trottinettes parmi les produits proposés par l'enseigne.

"Huit clients sur dix souhaitent voir l'intérieur, s'installer, voir le confort et tous les équipements", explique Julien vendeur dans un magasin Fnac où le véhicule est exposé depuis quelques jours.

Pour Olivier Garcia, directeur produits chez Fnac-Darty, vendre une voiture comme l'AMI correspond tout à fait à l'ADN de son groupe:

"C'est tout à fait naturel pour le groupe Fnac-Darty d'aujourd'hui proposer ce véhicule, car c'est un produit innovant, high-tech et qui brise un peu les codes. Ce type de véhicules n'existe pas aujourd'hui pour les adolescents et donc on est sur un vrai produit alternatif à la mobilette ou au scooter par exemple."
https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto