BFM Business

Le servo-frein, votre assistant de freinage

BFM Auto
Également appelé "Mastervac", le servo-frein est un élément qui amplifie l’effort exercé sur la pédale lors d’un freinage. Sans lui, il faudrait appuyer deux à trois fois plus fort sur la pédale pour obtenir le même freinage. Idéal pour se muscler la jambe droite, mais dangereux en cas de freinage d’urgence.

Comment fonctionne-t-il?

Les servo-freins les plus répandus utilisent la dépression moteur (pour les moteurs essence) ou celle engendrée par la pompe à vide (dans le cas des moteurs diesel). Quand vous appuyez sur la pédale de frein, la pression fournie par le maître-cylindre débouche dans la partie hydraulique du servo-frein et va pousser un piston, qui commande l’arrivée de la dépression. Lorsque le vide se fait dans la partie pneumatique du servo-frein, le piston va être aspiré vers l’intérieur et va pousser à son tour le piston principal de la partie hydraulique. La pression hydraulique ainsi formée est transmise aux étriers et va faciliter le freinage de votre véhicule. Lorsque vous relâchez la pédale de frein, le piston se remet en place et ferme l’arrivée de la dépression: tous les éléments reviennent alors en position de repos.

Certains véhicules sont ou plutôt étaient équipés de servo-freins mécaniques. Ceux-ci utilisaient la force vive du véhicule comme source d’énergie auxiliaire. Bien qu’efficaces, leur progressivité étaient plus difficile à régler. Leur "disparition" a commencé en 1926 lorsque Citroën commença à livrer des voitures équipées de servo-freins à dépression.

À quel endroit se trouve le servo-frein?

C’est une pièce qui est (généralement) facile d’accès car elle est "collée" au maître-cylindre. Il est situé dans l’axe du volant et est plus ou moins éloigné de la cloison pare-feu en fonction de la conception de la voiture et des choix du constructeur. Dans certains cas, pour des raisons d’encombrement, il est monté dans la partie gauche du compartiment moteur.

Antoine Lepeu