BFM Auto

À quoi sert le filtre de climatisation d'une voiture ? - BFM AUTO

Outre sa fonction de refroidir l’air, un filtre de climatisation est également chargé d’améliorer sa qualité. Capté au dehors du véhicule, l’air est parfois chargé d’agents allergènes tels que les pollens, poussières et autres particules. L’entretenir régulièrement est le meilleur moyen de conduire en toute tranquillité.

Plusieurs types de filtres de climatisation

Il existe plusieurs gammes de filtres de climatisation, chacun utilisant une technologie plus ou moins évoluée. Le filtre de base est le filtre à pollen : de couleur blanche (du moins quand il est neuf), il est chargé de filtrer les pollens et les poussières.

Le filtre à charbon actif vous protège lui aussi des pollens et des particules, mais sa mission ne s’arrête pas là. Il élimine également les mauvaises odeurs provoquées par la pollution. Notez que si vous avez le nez sensible et que votre voiture est équipée d’un simple filtre à pollen, vous pouvez remplacer celui-ci par un filtre à charbon.

Plus évolué, le filtre au polyphénol est plus efficace qu’un filtre à charbon actif car il est capable de stopper plus de 90% des allergènes. Il garantit ainsi la circulation d’un air (presque) parfaitement sain dans l’habitacle. Plus avantageux donc, mais également plus cher. On n’a rien sans rien.

Pourquoi faut-il changer un filtre de climatisation ?

Au fil des saisons, le filtre de climatisation s’encrasse naturellement et fini par obstruer le flux de l’air extérieur entrant dans l’habitacle. Particulièrement gênant lorsque vous devez désembuer votre pare-brise. C’est également pour cela qu’il est appelé «filtre d’habitacle». De plus, les saletés qu’il accumule avec le temps l’empêchent de remplir son rôle de filtre.

Sachez que si votre filtre d’habitacle est totalement saturé, le moteur de votre système de climatisation est mis en péril. Il vaut donc mieux le changer, pour éviter d’avoir à procéder des réparations supplémentaires.

Antoine Lepeu