BFM Auto

Quand le sel dégrade votre voiture

Le sel n’est pas seulement utilisé pour rehausser les saveurs des plats cuisinés; on l’emploie également l’hiver sur les routes pour freiner la formation du verglas, accélérer la fonte de la neige, et limiter le nombre d’accidents dus à ces conditions difficiles. Malheureusement, il accentue également l’effet de la corrosion.

Comment un véhicule se retrouve-t-il exposé au sel?

Vous savez a priori que le sel est utilisé pour déneiger les routes et pour limiter le développement du verglas sur la chaussée. Lorsque vous vous présentez devant une côte enneigée ou verglacée, il y a de fortes chances que vous trouviez une route salée devant vous. Si vous habitez en bord de mer, vous avez probablement l’habitude de humer le bon air iodé. Le problème, c’est que cet air chargé de sel est tout aussi néfaste pour votre voiture que le sel routier!

Quels sont les éléments touchés?

Vous pensez que seule la carrosserie subira les effets néfastes du sel routier? Vous oubliez vos freins et toutes les pièces métalliques présentes sous le dessous de votre véhicule, qui sont les premières à être exposées! Ne négligez donc pas leur entretien.

Comment lutter?

Il est important et même capital de laver son véhicule après avoir roulé sur une route sur laquelle du sel a été épandu. Du moins si vous souhaitez conserver votre carrosserie et les autres éléments sensibles en bon état. Si vous laissez la corrosion s’installer, la note risque d’être salée.

Pour débarrasser votre véhicule de toute cette couverture de sel, rien de mieux que le bon vieux nettoyeur à haute pression. Mettez les rouleaux à brosses de côté qui risquent d’endommager votre carrosserie en laissant des micro-rayures. Pensez également à nettoyer le dessous de votre véhicule, qui est quand même la principale zone exposée aux projections de sel. Même si vous n’avez pas de produit nettoyant, un simple rinçage à l’eau claire est toujours utile! Habitant de la côte, si votre véhicule ne roule pas pendant plusieurs jours, mettez-le sous une bâche pour le protéger de l’air salin.

Antoine Lepeu