BFM Auto

Quand la corrosion ronge votre carrosserie

Tout comme l’oxydation, la corrosion est un ennemi de la carrosserie d’un véhicule. Même si les constructeurs ont fait de grands progrès pour protéger la coque et la peinture de ce mal, les véhicules construits avant les années 2000 restent très exposés.

Pourquoi faut-il protéger un véhicule de la corrosion?

La corrosion, ça ronge le métal. L’extérieur de votre véhicule n’est pas épargné. Vous devez donc le protéger efficacement si vous voulez éviter de rouler dans un véhicule qui ressemble plus à un gruyère qu’autre chose. Outre l’aspect visuel, sachez que la corrosion réduira considérablement la valeur de revente d’un véhicule. Ne vous attendez pas donc pas à toucher beaucoup d’argent lors de la revente si votre véhicule a l’aspect d’un billet de train poinçonné.

Ce qui engendre la corrosion

L’accumulation d’humidité qui provoque l’apparition de la rouille. Rajoutez quelques produits agressifs pour les métaux (résidus d’huiles, de liquide de batterie, de sel de route, ou encore la pollution atmosphérique), un peu de chaleur, et vous obtiendrez la recette parfaite de la corrosion.

Des zones plus exposées que d’autres

La corrosion touchera en premier lieu les parties basses de votre véhicule, qui sont les plus exposées aux résidus de produits présents sur la chaussée. Ce n’est pas juste mais c’est comme ça. Pour guetter l’apparition de corrosion, vous devez regarder en priorité le bas de vos portières, le fond de votre coffre, la ligne du pot d’échappement et l’intégralité du plancher de votre véhicule. Pour cette dernière observation, vous vous simplifierez grandement la tâche en mettant le véhicule sur cales.

Lutter contre la rouille

Il n’y a pas de secret. La meilleure solution est d’agir à titre préventif avant que les premières traces de corrosion n’apparaissent. Car une fois que la rouille s’installe, le combat devient tout de suite plus difficile. Vous devez donc entretenir régulièrement et soigneusement l’extérieur de votre véhicule pour empêcher l’apparition de traces de rouille. Pour compléter le dispositif, vous pouvez appliquer des produits anti-corrosion.

Pour obtenir une protection optimale, vous pouvez appliquer sur votre carrosserie avec une éponge douce un shampoing spécial, puis la rincer plusieurs fois avec de l’eau non-calcaire si possible. Après avoir bien essuyé votre carrosserie, appliquez du Polish pour compléter l’opération.

Il est déjà trop tard?

Vous avez trop attendu et les premières traces de corrosion ont fait leur apparition? Pas de panique, vous avez encore le temps d’agir, à condition de ne pas traîner. Une fois apparue, la rouille se nourrit d’elle-même et se propage très rapidement, d’où la nécessité d’être (super) réactif. Vous devez utiliser des inhibiteurs de corrosion, qui peuvent se présenter sous la forme d’aérosols ou de produits à appliquer avec un chiffon doux.

Prenez ensuite le temps d’appliquer une retouche de peinture pour effacer les traces de votre intervention. Si la surface touchée par la corrosion est déjà très étendue (supérieure à celle d’une carte à jouer), vous avez tout intérêt à rénover au plus vite la peinture. Après avoir traité la zone touchée, débutez la rénovation en ponçant puis en appliquant du mastic pour recouvrir les trous (s’il y en a). Poncez une dernière fois, puis recouvrez le tout d’une nouvelle couche de peinture. Ni vu, ni connu!

Antoine Lepeu