BFM Auto

Pour payer une amende, mieux vaut ne pas jouer la montre

À l’image des contraventions qui se divisent en plusieurs classes, les amendes vous "proposent" différents tarifs qui varieront en fonction de votre réactivité. Plus vous prendrez votre temps pour régler une amende, plus le tarif de celle-ci augmentera. Dans votre intérêt et celui de votre portefeuille, ne traînez pas.

Les amendes se déclinent en quatre catégories.

L’amende minorée

Vous venez d’écoper d’une amende? Tic-tac, le compte-à-rebours est lancé. Dans un premier temps, vous disposez d’un délai de trois jours si l’avis de contravention vous est remis en en main propres et de quinze jours si l’avis est envoyé à votre domicile. L’amende minorée ne concerne que les deuxième, troisième et quatrième classes de contraventions.

L’amende forfaitaire

Le terme "forfaitaire" vous offre quarante-cinq jours pour vous affranchir de votre amende, ou soixante jours si vous souhaitez la payer sur internet, via la procédure de télépaiement.

L’amende majorée: vous avez trop attendu.

Si vous avez dépassé le délai de quarante-cinq jours (ou soixante jours en cas de télépaiement), vous devrez payer ce qu’on appelle la majoration. Notez que vous avez la possibilité de réduire cette majoration: vous devrez pour cela vous acquitter de votre amende par télépaiement, dans les trente jours qui suivront la réception de la majoration.

L’amende pénale

Ne poussez pas le bouchon trop loin, car si vous persistez à ne pas payer, l’amende atteindra son niveau maximal dont le montant sera défini par un tribunal. Sachez que, pour une contravention de quatrième classe, vous pouvez être amené à régler la coquette somme de 750 euros. Un peu excessif pour une amende dont le prix de départ était fixé à 90 euros, vous ne trouvez pas?

Antoine Lepeu