BFM Auto

Comment réagir quand votre auto-école fait faillite

-

- - Lionel Bonaventure - AFP

Menacé de faillite, le site d’auto-école en ligne PermiGo, fort de plusieurs milliers d’élèves, devrait finalement trouver cette semaine un repreneur. Plateforme en ligne ou auto-école, quels sont les bons réflexes pour éviter de tout perdre?

Quand votre auto-école met la clé sous la porte, comment limiter la casse? Cette question, les quelque 8.000 élèves inscrits sur la plateforme de formation au permis de conduire PermiGo ont du se la poser depuis le 5 avril. La start-up lyonnaise a en effet été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon (Rhône).

Ce 09 mai, cinq repreneurs ont fait montre de leur intérêt, rapporte le quotidien Le Progrès. Le nom du repreneur devrait être annoncé le 11 mai, ce qui devrait éviter aux élèves de perdre leur argent, et de devoir reprendre leur formation à zéro. En cas de faillite d'une auto-école, qu'elle soit digitalisée, "classique" ou sous forme de plateforme de mise en relation entre des candidats libres et des moniteurs indépendants, voici quelques conseils pour tenter de limiter les dégâts.

Récupérer son dossier

"Il faut récupérer son dossier administratif le plus vite possible", cite immédiatement Patrick Bessone, président de la CNPA Education Routière. Première solution: se déplacer au bureau de l’auto-école, pour récupérer tous les documents. Sans ces documents, il sera en effet impossible de transférer son dossier dans une autre auto-école. Le candidat devra alors recommencer sa formation à zéro.

Même une auto-école en ligne dispose de locaux pour pouvoir obtenir l'agrément préfectoral qui lui permet d'exercer. Si vous trouvez porte close, adressez-vous à la préfecture du département, à la direction des territoires.

Comment récupérer l'argent investi

"Les auto-écoles qui proposent la formation au permis de conduire à 1 euro disposent d’une garantie financière. Dans ce cas, les élèves sont couverts et peuvent récupérer leur argent", assène Patrick Bessone. Dans le cas d’une formation "Permis à 1 euro", il faut donc se rapprocher de l’établissement bancaire auprès duquel a été souscrit la garantie financière de l’auto-école. "La souscription à une garantie financière est précisée sur les documents remis par votre auto-école", précise Stanislas Llurens, co-fondateur et créateur de Auto-école.net, une auto-école en partie digitalisée et a déjà formé 17.000 élèves depuis 2014.

Si votre auto-école n’a en revanche pas souscrit une telle garantie, ce sera beaucoup moins simple. "Les élèves peuvent déclarer leur créance [c’est-à-dire la somme versée pour des prestations qui n’ont pas encore été réalisées, ndlr] à l’administrateur judiciaire nommé pour gérer le dossier de redressement, poursuit Stanislas Llurens. Mais les chances de récupérer ses fonds sont quasi nulles".

Bien choisir son auto-école

Pour Patrick Bessone, la seule solution pour se prémunir d’une faillite est avant tout de bien choisir son auto-école, quelle qu'lle soit. "Il faut vérifier que votre future auto-école a pignon sur rue, si elle dispose d’un agrément préfectoral [obligatoire pour toutes les auto-écoles, ndlr] et une équipe pédagogique solide", précise-t-il. 

Autre élément crucial: bien vérifier que votre future auto-école dispose bien d'une garantie financière.

Pauline Ducamp