BFM Auto

Pénurie d'essence: en direct, un automobiliste double tout le monde dans une station-service

-

- - Capture d'écran BFMTV

Preuve que la tension monte près des pompes à essence, certains n'hésitent pas à doubler dans les files d'attente... et même s'ils sont filmés en direct à la télévision.

Lancée depuis six jours par la CGT, la grève des conducteurs de camions de matières dangereuses pèse de plus en plus sur les stations-services: de nombreuses enseignes de l’Ile-de-France sont en pénurie totale ou partielle.

La ministre des Transports a reconnu "certaines difficultés d'approvisionnement" mais pas de "pénurie" et demandé aux automobilistes "de conserver leurs habitudes de consommation de carburant".

L'application mon-essence.fr, élaborée à partir des informations remontées par les abonnés, recensait dans l'après-midi plus de 900 stations touchées en France, dont 505 en rupture totale (contre 252 mardi soir), surtout en région parisienne. Il y a 11.000 stations dans l'Hexagone, dont 1.000 en Ile-de-France. L'Union française de l'industrie pétrolière (Ufip), dont les adhérents représentent 600 stations rien qu'en Ile-de-France, évoquait toujours, comme mardi, une "centaine" de stations en rupture en Ile-de-France. 

Les autorités, comme les professionnels, cherchent à éviter une pénurie créée par un effet de panique, comme au printemps 2016 lors des grèves contre la loi travail. 

Conséquence directe de cette angoisse: les files d’attente d’automobilistes à la recherche d’une pompe encore approvisionnée se forment, comme sur l'aire de La Courneuve sur l'A1 mercredi après-midi. Et si un agent de sécurité est là pour surveiller et apaiser les confits, certains arrivent tout de même à doubler...

Xavier Allain avec AFP