BFM Business

Paris: Anne Hidalgo annonce de nouvelles aides pour passer à la voiture propre

La maire de Paris veut encourager les professionnels parisiens à passer à la voiture électrique en mettant en place de nouvelles subventions.

Paris s'achemine vers la fin du diesel en 2024 et la fin des voitures essence en 2030, une transition qui se prépare et qui va notamment passer par des incitations financières. Aux côtés d'Arnold Schwartzenegger qu'elle recevait dans le cadre du sommet sur le climat, Anne Hidalgo a annoncé lundi de nouvelles aides de la ville de Paris pour abandonner les véhicules polluants.

Des aides pour des voitures d'auto-école électriques

Elle doit soumettre au Conseil de Paris ce mardi l'adoption de subventions notamment destinées aux artisans, commerçants et petites entreprises parisiennes. Dans ce cadre, elle souhaite que les auto-écoles parisiennes puissent bénéficier de 6.000 euros pour l'achat d'une voiture école électrique.

Les taxis, particulièrement concernés par l'abandon du véhicule thermique pourraient toucher une aide de 4.000 euros pour financer l'installation d'une borne de recharge à leur domicile. La maire de Paris souhaite également qu'ils bénéficient d'un crédit de 200 euros pour l'utilisation d'une borne de recharge Belib.

Des aides pour les autocaristes et dans le secteur fluvial

Les "autocaristes franciliens qui travaillent à Paris", précise Anne Hidalgo pourront quant à eux recevoir 9.000 euros pour l'achat d'un autocar électrique ou alimenté au gaz naturel. 

Les commerçants, artisans parisiens pourraient de leur côté recevoir 600 euros pour l'achat d'un vélo cargo ou 1.200 euros pour l'achat d'un triporteur. En-dehors de la route, la maire de Paris souhaite que les professionnels propriétaires de bateaux puissent recevoir 9.000 euros pour l'achat d'une motorisation propre et 1.200 euros pour mener d'autres travaux de dépollution. 

Autolib' et Vélib' à prix réduit pour les nouveaux conducteurs

Enfin, la maire de Paris souhaite "créer de nouvelles aides et étendre des aides existantes" aux particuliers parisiens. La mairie de Paris propose déjà des aides pour l'achat d'un vélo à assistance électrique par exemple. Pour les nouveaux conducteurs, Anne Hidalgo souhaite également qu'ils puissent bénéficier d'une réduction sur leurs abonnements Autolib et Vélib'. 

Avec ces mesures, la maire de Paris entend lutter contre la pollution qui serait responsable de 400 décès par an à Paris. Bien qu'elle souhaite favoriser le recours à des véhicules propres, le plan de bataille d'Anne Hidalgo pour la qualité de l'air passe aussi par la réduction de la place de la voiture dans la capitale. Depuis son arrivée à l'Hôtel de ville de Paris, elle a multiplié les initiatives en ce sens, favorisant les mobilités douces.

dossier :

Anne Hidalgo

Carole Blanchard