BFM Auto

Nouveau Peugeot 508 SW: aussi sexy que pratique

Peugeot vient de dévoiler les premières photos de la version break de la nouvelle 508. L'association entre un design particulièrement réussi et un volume de chargement qui reste important.

Après avoir illuminé le salon de Genève, la nouvelle 508 est bien partie pour être une des stars du prochain Mondial de l'Auto à Paris. Et que dire de sa version break, dont Peugeot vient de dévoiler les premières images.

Sans surprise, on retrouve la nouvelle face avant de la berline et sa signature lumineuse façon "tigre à dents de sabre" et le numéro 508 en bout de capot, en référence à la 504, sortie en 1968.

Un design élancé qui reste dans l'esprit de la nouvelle version berline.
Un design élancé qui reste dans l'esprit de la nouvelle version berline. © Top Gear BBC

De profil, cette nouvelle 508 SW conserve son charme avec une ligne qui reste dynamique et des barres de toit fonctionnelles mais bien intégrées. L'habitabilité à l'arrière devrait être appréciable, c'est en effet un point négatif de la nouvelle berline, qui sacrifie un peu d'espace à la tête pour adopter une morphologie de "coupé 5 portes fastback".

La longueur de 4,78 mètres ne la fait dépasser que de 3 cm la berline et se révèle 5 cm plus courte que la génération précédente.

Peugeot évoque une inspiration "shooting brakes" qu'on retrouve notamment avec une hauteur de 1,42 mètres, plus basse de 6 cm que la précédente 508 SW.

De profil, on reste sous le charme.
De profil, on reste sous le charme. © Top Gear BBC

A l'arrière, la nouvelle signature LED avec la triple griffes de lion de la berline fera aussi le lien avec les derniers best-sellers de la marque, les SUV 3008 et 5008.

L'arrière reprend logiquement la nouvelle signature led de la berline.
L'arrière reprend logiquement la nouvelle signature led de la berline. © Top Gear BBC

Si on retrouvera bien le moteur essence 225 chevaux (le plus puissant qui sera proposée sur la berline), l'offre de motorisations reste identique (2 essence et 3 diesel) et ne sera donc pas au niveau des "shooting brakes" allemands.

On se console avec une habitabilité généreuse: 530 litres dans le coffre (seulement 30 de moins que la précédente génération qui était plus longue) et jusqu'à 1780 litres avec la banquette arrière rabaissée. Dans cette dernière catégorie, il fait mieux que le Volvo V90 pourtant plus large.

La ligne plus basse profitera aussi à la facilité de chargement: "le seuil de coffre est à la fois bas et large (6 cm plus bas que la berline à seulement 63.5 cm du sol et 2.4 cm plus large)", précise Peugeot.

Un grand coffre, l'atout majeur de cette version SW
Un grand coffre, l'atout majeur de cette version SW © Peugeot

Dernier point fort: comme sur la berline, la nouvelle version du i-cockpit promet de conjuguer un bon niveau technologique avec une ergonomie assez poussée. Le tout avec un intérieur qui semble dégager une qualité de finition de haut niveau. 

L'intérieur promet d'être au niveau des marques premium allemandes
L'intérieur promet d'être au niveau des marques premium allemandes © Top Gear BBC

L'ouverture des commandes est prévue pour début 2019. Peugeot n'a pas encore annoncé les tarifs. Pour la berline, il est déjà possible de réserver une "First Edition" avec deux motorisations proposées (en boite automatique EAT8) ainsi que de nombreuses options design et équipements: le diesel 180 ch est vendu à partir de 48.750 euros et l'essence 225 ch à a partir de 49.950 euros.

Comme pour la berline, une version hybride rechargeable est prévue avec un lancement dans le courant de l'année prochaine. Les batteries placées sous les sièges ne devraient donc pas nuire à la capacité de chargement du break. De quoi également profiter d'une autonomie 100% électrique d'environ 50 km.

Julien Bonnet