BFM Auto

La Tesla Model 3 jusqu'à deux fois plus chère qu'annoncée

Elon Musk a dévoilé les détails de la version 4 roues motrices de la Model 3 ce week-end.

Elon Musk a dévoilé les détails de la version 4 roues motrices de la Model 3 ce week-end. - Top Gear - BBC

Annoncée initialement comme un modèle grand public, au prix accessible, la petite berline de Tesla voit ses prix grimper de plus en plus.

Ce devait être le premier modèle grand public de Tesla. Mais plus la production et la gamme prennent forme, plus le prix de la Model 3 se rapproche plus de celui d’une grande berline premium, comme sa grande sœur Model S, que d’une berline type Peugeot 508 ou Volkswagen Passat. Cette réalité a fait jour ce 20 mai, alors qu’Elon Musk a dévoilé via son compte Twitter les détails de la dernière déclinaison de la Model 3.

Un prix deux fois plus élevé

Il s’agit de la version à deux moteurs électriques, et donc 4 roues motrices (AWD en anglais), qui coûtera toute option 78.000 dollars (environ 66.425 euros). Soit comme le rappelle Bloomberg, deux fois plus cher que le premier prix annoncé à l’origine pour la Model 3: 35.000 dollars (environ 29.800 euros).

"Une Model 3 à 35.000 dollars sera une rareté, résume Kevin Tynan, analyste chez Bloomberg Intelligence. Ce sera peut-être d’ailleurs la seconde Tesla qui aura le plus de valeur en collection, après celle qui se trouve dans l’espace".

Dans un tweet (voir ci-dessous), cette petite différence de tarif ne semble cependant pas inquiéter Elon Musk.

Si elle a marqué les esprits, l’idée d’une Model 3 à 35.000 dollars, hors option et avec seulement 220 miles (environ 350 kilomètres) d'autonomie semble avoir vécu. Les premiers retours clients montrent plutôt des commandes à 44.000 dollars (environ 37.000 euros), notamment en ajoutant d’abord les 5.000 dollars (4.250 euros) d’option pour l’AutoPilot.

Les premiers modèles livrés aux Etats-Unis font partie d’une sorte de série spéciale de lancement, avec finition haut de gamme, une autonomie de 500 kilomètres et l’AutoPilot. Soit une facture plus proche des 55.000 dollars (46.700 euros), comme nous le confiait à Pékin le mois dernier, lors du salon automobile, un porte-parole de la marque. La version AWD à 78.000 dollars dévoilée par Elon Musk ne dispose d’ailleurs pas de l’AutoPilot, ce qui demande de rajouter 5.000 dollars à la facture.

A ce tarif, au catalogue américain, la Model 3 se retrouve plus chère que la Model S 75D, elle aussi dotée de 4 roues motrices, souffrant seulement d'un peu moins d'autonomie.

Une stratégie qui rappelle celle des marques premium

Tesla ne fait rien d’autres qu’appliquer le modèle mis au point depuis longtemps par les constructeurs allemands: faire grimper la facture avec le jeu des options. Autonomie rallongée, conduite semi-autonome, deux moteurs, les technologies ont un coup, notamment quand les porte-paroles de Tesla revendiquent notamment les mêmes technologies entre Model 3 et Model S ou Model X, les modèles les plus prestigieux.

Tesla vit également un autre grand classique de l’industrie automobile: le besoin de d’abord rentabiliser les technologies. Selon Bloomberg, dans une lettre aux actionnaires il y a quelques semaines, Elon Musk rappelait qu’il faudrait attendre d’être en rythme de croisière, soit 5.000 Model 3 produites chaque semaine, avant de pouvoir envisager la vente d’une Model 3 d’entrée de gamme. Les finances du constructeur, déjà très fragiles, seraient sinon en péril. En attendant cette version à 35.000 dollars, (annoncée pour la fin de l'année, nous précise un porte-parole de la marque), la Bourse s'est réjoui hier de l'annonce d'une Model 3 à 78.000 dollars. Le cours de Tesla prenait 3% ce lundi à Wall Street.

Pauline Ducamp, avec Top Gear