BFM Business

Aston Martin prépare (aussi) sa réponse à la Tesla Model S

La RapidE sera produite à 155 exemplaires en 2019

La RapidE sera produite à 155 exemplaires en 2019 - Top Gear BBC

La marque britannique a confirmé qu’elle allait produire 155 exemplaires de la RapidE, un modèle attendu pour 2019. Une nouvelle sportive au programme avec celles attendues du côté des marques allemandes et un nouveau concurrent à venir pour la berline de Tesla.

Il n’y a pas que les marques allemandes (aux côtés de l'américain Fisker et des start-up sino-américaines comme Lucid Motors) qui préparent leur riposte à Tesla. Aston Martin vient ainsi de confirmer qu’elle allait produire son premier modèle 100% électrique. Et ce sera une Rapide. Ou plutôt une RapidE, comme le concept dévoilé en 2015 par la marque britannique (voir vidéo en bas de l'article). Une déclinaison survoltée de la berline 4 portes, certes désormais un peu âgée (son lancement remonte à 2010), mais toujours aussi belle.

Production limitée

La production de cette RapidE sera toutefois limitée à 155 exemplaires. On ne peut donc pas vraiment parler d’une concurrente directe de la Tesla Model S qui est de son côté produite en grande série. Et il faudra attendre 2019 pour voir la belle sportive britannique zéro émission.

-
- © Top Gear BBC

Comme l'hypercar électrique Dendrobium dont nous vous parlions récemment, cette RapidE profitera d’une motorisation développée par les experts de Williams Advanced Engineering (un partenaire trouvé alors que ce projet devait initialement être mené avec LeEco, comme l'explique Reuters). Aston Martin n’a pas encore donné de chiffres concernant la puissance, le couple ou l’accélération mais on peut s’attendre à de sacrées performances.

Aston Martin ne tourne pas le dos au thermique

Alors une Aston Martin qui va vite sans faire de bruit, est-ce un sacrilège ? Pour le patron de la marque britannique Andy Palmer la réponse est clairement non. Pour lui, la RapidE représente un "avenir durable" dans lequel "les valeurs de séduction et de performances d’Aston Martin ne font pas que coexister avec un nouveau moteur zéro émission mais sont magnifiées par ce dernier".

-
- © Top Gear BBC

Mais est-ce la fin des moteurs d’Aston hurlant? "Le moteur à combustion interne a été au cœur de notre marque depuis plus d’un siècle et continuera à l’être pour les années à venir", a (r)assuré Andy Palmer.

Un certain James Bond, client plus ou moins fidèle de la marque depuis plus d’un demi-siècle, n’aurait en tout cas pas caché son intérêt pour un moteur certes silencieux, pour plus de discrétion, mais toujours aussi performant. De quoi continuer à vivre des poursuites folles avec ses ennemis. A voir si la RapidE rejoindra bientôt le garage de l’agent secret le plus célèbre de sa Majesté!

Julien Bonnet, avec Top Gear