BFM Business

Mondial 2016: pourquoi vous ne verrez pas les mêmes stands que les journalistes

S’il est accessible depuis ce matin au public, le Mondial de l’Automobile est en fait ouvert depuis deux jours. Pourtant, les visiteurs ne verront pas du tout les mêmes stands que les journalistes et les professionnels. Explications chez Peugeot.
Le stand Peugeot, dans la configuration pour la première journée presse, le 29 septembre.
Le stand Peugeot, dans la configuration pour la première journée presse, le 29 septembre. © Pauline Ducamp/BFMTV.com

Ce stand Peugeot, avec un 5008 couleur orange en exergue, vous ne pourrez pas le visiter sur le Mondial de l'automobile. Enfin pas tout à fait. En revanche, vous visiterez le stand ci-dessous, avec un break 508 GT blanche sur le devant de la scène et beaucoup, beaucoup plus de voitures exposées.

Beaucoup plus de modèles sont exposés pendant les journées public, ici le 1er octobre à l'ouverture du Mondial.
Beaucoup plus de modèles sont exposés pendant les journées public, ici le 1er octobre à l'ouverture du Mondial. © Julien Bonnet/BFMTV.com

Peugeot n’a heureusement pas décidé de déserter le salon de l’automobile à l’ouverture des journées public ce samedi 1er octobre. La marque au Lion a seulement complètement changé l’organisation de son stand entre la première journée du salon réservée aux journalistes et professionnels du secteur et la première journée publique.

Changer de stand vendredi dans la nuit

"Lors des journées presse, nous mettons en avant nos nouveautés, 3008 et 5008, souligne Valérie Grégoris, attachée de presse chez Peugeot. Les journalistes connaissent bien la gamme, il faut mettre en avant les nouveautés". A part quelques voitures de sport et deux rangées de voitures de la gamme avec 208, 2008, 308 et 508, le stand de 3600 mètres carré n'est en effet parsemé jeudi 29 septembre que de SUV 3008 et 5008. Ce dernier est présenté en première mondiale, il est donc mis en valeur sur une estrade et très accessible aux journalistes, juste derrière les sièges prévus pour la conférence de presse. Dès vendredi, l’espace conférence de presse a disparu, au profit de nouveaux 3008. Pour la responsable du stand, Claire Charpentier, le gros du travail de réorganisation est surtout intervenu vendredi soir.

"Le salon ferme ses portes à minuit, nous repassons alors en configuration pour les journées ouvertes au public. Ce qui nous prend environ 3 heures, explique Claire Charpentier. Nous avions par exemple pendant les journées presse quatre 5008 exposés sur le stand, nous n’en avons plus que deux. Et il n’est pas possible de monter dedans. Le stand est surtout dédié au 3008".

Pour les journées public, le constructeur souhaite montrer l’ensemble de sa gamme, de la 108 à la 508, en passant par les SUV. Vendredi soir, dès 19 heures, les camions chargés de voitures se massaient autour de la Porte de Versailles.

Conseiller et surtout vendre pendant les journées publiques

Le but est bien entendu d’informer le public, mais aussi de signer des bons de commandes. Le nombre d’hôtes et d’hôtesses est ainsi multiplié par trois pendant les journées public. "Lors des journées presse, une équipe de 25 personnes trilingues, parlant chinois, japonais russe, se relaie pour renseigner les journalistes. Lors des journées publics, nos ambassadeurs de marque sont 75 sur le stand, et 90 pour le week-end", poursuit Claire Charpentier, interrompue toutes les 30 secondes par une sonnerie de son smartphone ou par un appel dans son talkie. Pour concevoir et préparer la présence de Peugeot sur le Mondial de l’Automobile, Claire Charpentier et son équipe (une quinzaine de personnes) sont mobilisées depuis décembre dernier. Le Mondial de l’Automobile se tient jusqu’au 16 octobre.

Pauline Ducamp et Julien Bonnet