BFM Business

Michelin dévoile un pneu increvable

L'entreprise française a présenté ce mardi un prototype de pneu baptisé "Uptis" dont la particularité est de ne pas être rempli d'air. Il est donc totalement increvable. Michelin entend le commercialiser en 2024.

Plus de mobilité, plus de sécurité et moins d’impact sur l’environnement. Michelin a présenté un prototype de pneu ce mardi 5 juin à l’occasion de son sommet sur la mobilité Movin’On à Montréal (Canada). Baptisé "Uptis", ce pneu "airless" est sans air comprimé et donc increvable. Il s’agit de la concrétisation du concept Vision, introduit lors de l’édition dernière du salon. 

Le prototype Vision présenté au salon Movin'On en 2018
Le prototype Vision présenté au salon Movin'On en 2018 © BFMTV.com

Le prototype "Uptis" n’a rien d’un pneu classique comme le groupe de Clermont-Ferrand peut le proposer aujourd’hui. Ici, pas d’enveloppe caoutchouc remplie d’air mais une structure alvéolaire complexe composée d’un caoutchouc composite et d’un matériau verre-résine breveté. Avec cette technologie, même si un clou venait transpercer la bande de roulement (la partie du pneu en contact avec le sol), cela n'aurait aucun effet.

"Uptis apporte au conducteur plus de sérénité car il n’a plus besoin de contrôler régulièrement la pression de ses pneus ou de craindre la crevaison", a vanté Florent Menegaux, le nouveau PDG de Michelin, pendant la conférence de présentation.
Michelin
Michelin © Michelin
Michelin
Michelin © BFMTV.com

Réduire l'impact sur l'environnement 

L’entreprise française met en avant depuis quelques années son ambition de proposer une mobilité plus durable. Le prototype "Uptis" est l’illustration de cette démarche. Car "quand bien même une partie de la structure interne est endommagée, il est toujours possible de rouler avec Uptis.", a détaillé Cyrille Roget, directeur de la communication innovation et scientifique Michelin. Et quand le revêtement est endommagé? L’entreprise assure qu’il sera possible de remplacer uniquement cette partie qui pourrait même être imprimée en 3D directement par le garagiste.

"Chaque année, 200 millions de pneus doivent être changés à cause d’une crevaison ou d’une usure irrégulière liée à une mauvaise pression", a déploré Florent Menegaux, le nouveau PDG de Michelin.

200 millions de pneus, c'est le poids de 200 tours Eiffel, précise le site de l’entreprise. Mais il faudra se montrer patient. Michelin et son partenaire General Motors espèrent que les pneus Uptis équiperont des premières voitures en 2024. 

Michelin
Michelin © Michelin
Pauline Dumonteil, à Montréal