BFM Auto

Lyon rappelle à l'ordre les opérateurs de trottinettes électriques et menace de les interdire

Face aux nombreuses incivilités liées à l'utilisation des trottinettes électriques, l'adjoint à la Sécurité au maire de Lyon assure que si des mesures ne sont pas rapidement prises, ces engins pourraient être interdits dans la ville.

Jean-Yves Sécheresse met en garde les opérateurs de trottinettes. L'adjoint au maire de Lyon à la Sécurité leur a adressé lundi pour dénoncer "l'augmentation inacceptable des incivilités et des comportements déviants" liés à l'utilisation de ces engins.

Dans sa lettre, l'élu s'insurge notamment contre les stationnements gênants et la circulation des trottinettes électriques en libre-service sur les trottoirs, qui empêchent parfois les piétons d'y circuler. L'adjoint au maire dénonce par ailleurs l'utilisation régulière de trottinettes, prévues pour une personne, par deux individus.

"Chaque jour, de nombreuses trottinettes jonchent les trottoirs, jetées en travers des cheminements piétons, des circulations sur ces mêmes trottoirs d'engins conduits par de jeunes gens, régulièrement à deux, sont également relevées", écrit Jean-Yves Sécheresse.

La menace d'une interdiction des trottinettes à Lyon

Si la police municipale procède déjà à des enlèvements de trottinettes, cela ne suffit plus, déplore l'élu. "Ces comportements ne peuvent plus durer", écrit dans son courrier l'adjoint au maire, qui appelle les opérateurs de trottinettes électriques à prendre rapidement des mesures pour réguler les problèmes de circulation et de stationnement.

Sans réaction de la part des opérateurs concernés, Jean-Yves Sécheresse assure qu'il se réserve "le droit de demander au maire de Lyon une interdiction de l'utilisation de ces engins sur le territoire de la Ville et ce dans les plus brefs délais".
Juliette Mitoyen