BFM Business

Lyon: pourquoi la Métropole a déjà supprimé deux de ses nouvelles "coronapistes"

-

- - Pexels

La Métropole de Lyon a créé près de 30 kilomètres de pistes cyclables lors du déconfinement. Mais deux nouveaux axes ont été supprimés après seulement cinq semaines.

Leur retrait a fortement fait réagir les adeptes du vélo. La Métropole de Lyon a décidé de supprimer deux pistes cyclables créées dans le cadre du plan d'urbanisme tactique pour accompagner le déconfinement. Au début du mois de mai, 23 axes avaient vu le jour pour favoriser l'usage du vélo à Lyon.

Cinq semaines plus tard, les itinéraires qui passent par le Pont de la Guillotière et l'avenue de Saxe dans le sens Sud-Nord vont être suspendus. La raison? Ces nouveaux axes génèrent trop de congestion alors que la circulation automobile a retrouvé des niveaux comparables à ceux d'avant la crise du Covid-19. 

Des temps de parcours rallongés

Selon la Métropole, le temps de parcours a été multiplié par trois pour les automobilistes qui empruntent le pont de la Guillotière, entre la place Gabriel-Péri et la rue de la Barre. "Les cyclistes pourront emprunter la bande cyclable existante qui sera pour sa part maintenue", indique toutefois la Métropole.

Concernant l'avenue de Saxe, la collectivité invoque "un pari au cœur de la rive gauche" au "résultat mitigé avec un temps de parcours augmenté de 50% pour les automobilistes". Dans son communiqué, la Métropole met en cause les stationnements en double-file "insuffisamment verbalisés" et "la fermeture de la trémie sous Perrache". 

80 kilomètres de pistes à la rentrée

Les nouvelles pistes qui passent par la rue Dusquene et le quai Charles de Gaulle vont également subir des ajustements. Sur la première, l'aménagement débutera à partir de l'avenue Foch, et non plus depuis le quai de Serbie. Sur la seconde, un feu clignotant va être mis en place au niveau du rond point d'accès sur le boulevard Laurent Bonnevay / la Doua pour résorber les congestions.

Depuis le début du déconfinement le 11 mai dernier, le trafic vélo représente près de 150% du trafic avant confinement, selon la Métropole. D'ici le mois de juillet, 30 kilomètres supplémentaires de pistes cyclables doivent voir le jour avec un objectif de près de 80 kilomètres de pistes d'ici la rentrée. 

Benjamin Rieth