BFM Business

Les pannes de voitures se multiplient avec la canicule

Mondial Assistance a enregistré une hausse de 20% des pannes de voitures ce jeudi, l’une des journées les plus chaudes de cet épisode de canicule.

Les voitures aussi souffrent de la chaleur. Ce jeudi, la plus chaude journée de l’épisode de chaleur jusqu’à présent, Mondial Assistance a enregistré son record de pannes automobiles depuis le début de l’année.

Sur toute la France, l’organisme, qui couvre 1 automobiliste sur 4, a ainsi compté 20% de pannes supplémentaires, par rapport à la même période l’année dernière.

"Ce chiffre est notable car fin juin 2018, il faisait déjà chaud, certes pas autant que cette année, mais notre activité était déjà importante, souligne Pascal Fanton, directeur des opérations de Mondial Assistance. Quand la barre des 35°C est dépassée, nous enregistrons une croissance exponentielle des demande d’assistance. Mais cette année, l'épisode de canicule est exceptionnel par son intensité, et par son ampleur géographique, touchant presque toute la France".

Des voitures en surchauffe

Si les véhicules récents n’ont en général pas trop de problèmes, à part des soucis d’électronique ou de capteurs, dus à la chaleur, les véhicules plus anciens ont clairement connu des problèmes de surchauffe, avec des températures qui ont atteint les 40.9°C à Clermont-Ferrand, 36.6°C à Nancy ou encore presque 34°C à Paris. Le parc automobile français est en effet vieillissant, avec une moyenne d'âge de 8,9 ans, selon des chiffres du Comité des Constructeurs Français d'Automobile (CCFA).

"Si les automobilistes ont tardé à faire l’entretien de leur véhicule et que la batterie était fatiguée, lorsque la climatisation a été sollicitée les véhicules se sont retrouvés en surchauffe", poursuit Pascal Fanton.

Mondial Assistance estime qu’une voiture a été dépannée toutes les 10 secondes hier en France, soit plus de 8.000 véhicules impactés (sur un parc de près de 32 millions de véhicules légers). Alors que 80 départements sont toujours en vigilance canicule (76 en orange, et 4 en rouge), la situation risque d’être toujours compliquée ce vendredi et surtout demain, pour les mécaniques.

"La grande inconnue reste le trafic ce week-end", ajoute Pascal Fanton. Bison Futé a classé cette journée rouge en Ile-de-France, et orange sur le reste du pays.

Pauline Ducamp