BFM Auto

Les "muscle cars" modernes, pas si sûres que ça

Les trois modèles mythiques, avant d'être pulvérisés pour la bonne cause.

Les trois modèles mythiques, avant d'être pulvérisés pour la bonne cause. - IIHS

IIHS, un organisme indépendant américain, a passé les trois mythiques "muscle cars" américaines -la Mustang, le Challenger et la Camaro- dans leurs éditions 2016, au crash-test. Si les résultats ne sont pas catastrophiques, ils sont décevants.

Quand on entend "muscle car", on pense vitesse, puissance, haut de gamme et sécurité. Pour ce dernier point (pourtant crucial car on n'achète pas de voiture de sport pour rouler au pas, en théorie) on repassera. L'IIHS a mis à l'épreuve, lors de crash-tests un trio de bolides américains mythiques, les Chevrolet Camaro, Ford Mustang et Dodge Challenger, éditions 2016. Et on peut dire que les résultats sont loin d'être probants.

Les modèles ont été soumis à rude épreuve, et le Challenger est celui qui obtient la plus mauvaise évaluation de l'IIHS.
Les modèles ont été soumis à rude épreuve, et le Challenger est celui qui obtient la plus mauvaise évaluation de l'IIHS. © IIHS

La Mustang s'en sort mieux que ses deux autres concurrentes, mais pas assez pour décrocher la mention "Top Safety Pick" décernée par l'organisme aux véhicules les plus sûrs. La Camaro pose problème à cause d'un système de prévention des chocs frontaux qui fait défaut, alors que la Challenger est le modèle qui obtient les plus mauvais résultats du trio. 

La Challenger, la moins bien notée des trois véhicules

L'organisme ne soumet pas les voitures de sport aux crash-tests d'ordinaire, mais "étant donné le fort taux d'incident avec ces voitures, il est important qu'elles offrent la meilleure protection passager possible en cas de choc", assure Adrian Lund, président de l'IIHS.

Les trois véhicules offrent tout de même une protection suffisante des passagers en cas de choc frontal et latéral modéré. Les choses se compliquent à partir de 64km/h, lors d'une collision du côté passager face à une barrière rigide de 5 pieds (1,52 mètres). Toute la force du choc se dirige alors vers la roue avant, le capot et les suspensions. Les Camaro et Mustang obtiennent des résultats corrects, au contraire de la Challenger, aux performances "marginales". 

Le tableau récapitulatif des séances de tests.
Le tableau récapitulatif des séances de tests. © IIHS

Sur cette dernière le choc et la torsion de la carrosserie ont provoqué le blocage total d'une pied de mannequin dans la tôle froissée. Les techniciens ont donc du le détacher de la jambe, "un problème qui n'est survenu que 5 fois dans l'histoire de ce test". De bonne augure.

H.B.