BFM Auto

Les autoroutes allemandes sans limitation de vitesse menacées de disparition

L'Allemagne pourrait renoncer à ses célèbres autoroutes sans limite de vitesse.

L'Allemagne pourrait renoncer à ses célèbres autoroutes sans limite de vitesse. - Tarboosh Wikimedia commons

Pour lutter contre la pollution, le gouvernement allemand réfléchit à imposer une vitesse maximale de 130 km/h sur ses autoroutes actuellement sans limite.

Les autoroutes sans limitation de vitesse, une spécialité allemande en voie de disparition? Outre-Rhin, le gouvernement réfléchit en effet à imposer une limite de 130 km/h, comme en France. En Allemagne, cette vitesse n'est que "recommandée" sur près des deux tiers du réseau, et moins de la moitié si on prend en compte les limitations temporaires, pour travaux par exemple.

Une mesure environnementale

Cette mesure ferait partie d'une réforme visant à lutter contre la pollution afin de respecter les objectifs européens, détaille l'agence Reuters. La hausse des taxes sur les carburants et des quotas de ventes véhicules électriques seraient également au programme. L'Allemagne risquerait en effet des sanctions de l'Europe si elle ne parvient pas à réduire ses émissions de polluants et les rejets liés aux transports, qui n'auraient pas diminué depuis 1990. Avec la fin des aides accordées aux véhicules diesel, ces mesures pourraient représenter la moitié de l'effort nécessaire pour atteindre les objectifs environnementaux.

Pour réduire encore plus les émissions de CO2, une association allemande va même plus loin en proposant de passer à 120 km/h sur autoroute et à 80 km/h sur les routes de campagne, indique un article du Zeit. En attendant, elle demande à ce qu'un test soit mis en place pour évaluer les effets liés à un abaissement de la vitesse maximale à 130 km/h.

Un débat qui divise l'Allemagne

Lancée en septembre dernier, la "plate-forme nationale pour la mobilité du futur" doit donner ses recommandations définitives au gouvernement fin mars. Son rapport devrait donner lieu à une loi pour lutter contre le changement climatique prévue dans le courant de l'année. 

Il n'est toutefois pas certain que l'abandon des autoroutes sans limitation de vitesse soit maintenu dans le projet de loi. "Tous les instruments et toutes les mesures ne seront pas acceptés", peut-on lire dans le document de travail consulté par Reuters. Les membres du comité soulignent également qu'il faudra une réelle volonté politique et une certaine habileté dans les négociations pour arriver à un compromis bénéfique pour l'environnement. 

L'idée de la fin des autoroutes sans limite revient souvent sur la table et aurait l'approbation d'une très courte majorité d'Allemands: 52% selon un sondage publié en janvier 2018. 56% des femmes et 65% des plus de 65 ans soutiendraient la mise en place d'une limite à 130, alors que 54% des hommes et 68% des jeunes de moins de 30 ans seraient contre.

Lors des dernières élections de septembre 2017, la mesure figurait dans les programme électoraux des Verts, du parti de gauche Die Linke et, dans certains Länder, dans celui du SPD (Parti social-démocrate), comme l'indiquait un article du JDD de juin 2018.

Des autoroutes "sans limite" pas si dangereuse?

A noter que c'est vraiment l'argument environnemental qui domine le débat sur cette limitation des autoroutes en Allemagne. En France, ce point avait aussi été évoqué pour le récent passage à 80 km/h sur le réseau national mais c'est avant tout l'objectif de réduire le nombre de mort sur les routes qui reste martelé par la sécurité routière. 

Mais quid de cet argument si l'on compare les situations françaises et allemandes? En 2017, 3693 personnes avaient perdu la vie sur les routes de France, contre 3177 en Allemagne. La proportion des personnes tuées sur autoroutes est toutefois un peu supérieure avec 9%, contre un peu moins de 8% en France. Comme le rappelle le JDD, les autorités allemandes évoquent le fait que les trois quarts des tués sur l'autoroute ont péri sur des tronçons sans aucune limitation de vitesse, ce qui en ferait des axes plus risqués. Au-delà des différences de limitation de vitesse, l'état du réseau routier, de très bonne qualité en France, est également à prendre en compte.

A 200 km/h pour commencer?

Avant de passer à 130, un récent article du Spiegel proposait de son côté de fixer pour le moment une limitation à 200 km/h. Une manière de réduire l'écart de vitesse parfois impressionnant qui peut exister entre deux véhicules circulant sur ces autoroutes. L'idée serait aussi d'éviter que des étrangers, peu habitués à rouler aussi vite, mettent leurs vies et celles des autres automobilistes en danger. De quoi potentiellement réduire les effets négatifs liés à un tourisme de la vitesse sans trop ralentir les citoyens allemands, pas forcément prêts à lever le pied.

Julien Bonnet