BFM Business

Les automobilistes français pas vraiment prêts à prendre le train pour partir en vacances

La fin des embouteillages sur la routes des vacances, ce n'est pas pour tout de suite;

La fin des embouteillages sur la routes des vacances, ce n'est pas pour tout de suite; - AFP

9 automobilistes français sur 10 prennent leur voiture pour partir en week-end, révèle une enquête de Yougov pour Bip&Go. Cette étude souligne surtout que les Français sont prêts à dépenser plus pour partir avec leur véhicule que pour prendre le train.

Sale temps pour la voiture... mais pas encore sur la route des vacances. Si la place du véhicule particulier semble de plus en plus remise en cause dans les grandes villes, cela reste un moyen de transport privilégié pour s'évader, le temps d'un week-end ou de vacances plus longues. 

La voiture toujours en pole

C'est ce que confirme une enquête* réalisée par Yougov pour Bip&Go et publiée en exclusivité sur notre site, la filiale de la Sanef qui vend des abonnements de télépéage. L'étude se concentre certes sur des personnes qui conduisent au moins une fois par semaine mais il est intéressant de souligner que ces conducteurs réguliers choisissent dans une très grande majorité ce même mode de déplacement pour sortir du quotidien: 9 automobilistes sur 10 l'empruntent pour un week-end et 77% pour partir en vacances. L'avion se retrouve à la deuxième place, favorisé par 30% des sondés, devant le train, à seulement 16%.

Les résultats varient avec la catégorie de populations: les jeunes de 18 à 24 ans privilégient ainsi davantage le train, à 28%, le bus, à 15% et le covoiturage, à 10%.

Les automobilistes parisiens privilégient eux plus souvent le train que les conducteurs ruraux. Les habitants de la capitale sont ainsi 20% à privilégier le train, même si 71% prennent tout de même leur voiture pour partir en week-end. Si ce dernier pourcentage est proche de la moyenne nationale, on est cependant loin de celle des ruraux: ils sont 83% à partir en vacances en voiture. 

Un budget légèrement inférieur pour un voyage en train

A chaque mode de transport son budget. Les automobilistes français sont ainsi prêts à consacrer en moyenne 531 euros pour un aller-retour en avion. C'est bien sûr beaucoup moins pour un déplacement en voiture, 169 euros. Une somme légèrement supérieure à celle alloué au train, 160 euros. Le covoiturage, 60 euros en moyenne, et le bus, 55 euros, remportent la palme des moyens de transport les plus économiques. 

Les automobilistes semblent surtout prêts à payer un peu plus pour partir quand ils le souhaitent, au débotté. Et surtout, gagner du temps (quand il n’y a pas de bouchon). Ceux qui privilégient la voiture sont 65% se dire prêts à payer davantage et 26% plus de 5 euros pour arriver plus vite à destination. Le prix de la liberté?

*Méthodologie - L'enquête a été réalisée sur 1001 personnes représentatives de la population française de plus de 18 ans conduisant au moins une fois par semaine. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France, du 10 au 14 octobre 2019, selon la méthode des quotas.
Julien Bonnet