BFM Auto

Les acheteurs de voitures neuves ont en moyenne 56 ans en France

Les quinquagénaires sont en 2018 les principaux acheteurs de voitures neuves.

Les quinquagénaires sont en 2018 les principaux acheteurs de voitures neuves. - MARTIN−GAMBIER, Olivier - Renault

L’âge moyen d’un acheteur de voiture neuve est de 56 ans, cette année. Selon la marque choisie, toutefois, certains sont plus jeunes, d’autres encore plus âgés.

Les quinquagénaires sont toujours en 2018 les principaux acheteurs de voitures neuves. Selon des données inédites de notre partenaire de la donnée, AAA Data, le Français qui s’offre une nouvelle voiture a désormais 56 ans. Contre 55,3 ans en 2015.

L’âge moyen des acheteurs ne cesse ainsi de grimper depuis le début des années 90. Un automobiliste avait alors à peine 43,7 ans, lorsqu’il ressortait de la concession avec une voiture neuve. En 2005, la barre des 50 ans n’avait pas encore été franchie. En 2018, elle a largement été dépassée et, selon les marques, les acheteurs peuvent avoir encore pris quelques années.

Quinze ans d'écart entre les acheteurs de Seat et de Citroën

Les acheteurs de marques françaises ont ainsi plus de chances d’avoir des cheveux blancs. En moyenne, les nouveaux propriétaires de Citroën ont 61 ans, ceux de Peugeot ou de Renault 58 ans. Les clients les plus jeunes sont ceux qui achètent des Seat: 47 ans. Idem, les tout juste quinquagénaires choisissent plutôt des Skoda, des Kia, ou des Volkswagen.

A 38 ans, on achète une Alfa Romeo d'occasion

La moyenne d’âge baisse sensiblement quand on passe du côté des occasions. La moyenne d’âge passe alors, toutes marques confondues, à 43 ans. Seuls les acheteurs de Dacia d’occasion se rapprochent des 50 ans. Palme aux acheteurs d’Alfa Romeo d’occasion, qui ne sont pas encore quadragénaires: 38 ans. Ceux qui s’offrent une VW d’occasion ont quant à eux soufflé leur 39e bougie.

Si les années de crise, comme le coût moyen d’une voiture, sont autant de facteurs pour expliquer ce vieillissement des acheteurs de voitures neuves, les modes de consommation ont aussi évolué. Location courte durée, autopartage, covoiturage, ou tout simplement autres priorités d’achat (avant tout l’immobilier) ont pu éloigner les jeunes de la voiture neuve.

Pauline Ducamp