BFM Auto

Les 24 Heures du Mans 2017 en 10 moments forts

La team Porsche victorieuse dans la 919 #2 avec Earl Bamber, Timo Bernhard et Brandon Hartley.

La team Porsche victorieuse dans la 919 #2 avec Earl Bamber, Timo Bernhard et Brandon Hartley. - Guénolé TREHOREL (ACO)

Cette édition 2017 a été marquée par de nombreux rebondissements. Du départ à l'arrivée, revivez en 10 tweets les moments les plus marquants de cette 85e édition des 24 Heures du Mans.

1 - Le départ: la Toyota TS050 Hybrid en pole

Après le record de tour de piste décroché le jeudi soir (en 3'14"791, à revoir ici), la Toyota #7 de Kamui Kobayashi s'élance en tête de cette 85e édition des 24 Heures du Mans.

2 - Dur dur de rentrer au stand

Avec un circuit long de 13,629 km, le plus dur pour une voiture accidentée est souvent de rejoindre les stands. Si elle n'en est pas capable, c'est l'abandon forcé. En LMP2, l'Oreca #26 des Russes de G-Drive Racing, une des favorites dans la catégorie LMP2, parvient finalement à rejoindre son box.

3 - Ci-gît la Porsche de Proton Competition

Mais rejoindre les stands ne garantit pas un retour dans la course, la Porsche 911 RSR de Proton Racing est ainsi recouverte d'une bâche et abandonne la partie. Heureusement, l'écurie engagée en GT AM disposait de 2 autres voitures.

4 - "Bouge de là"

Aux 24 Heures du Mans, quatre catégories s'affrontent en même temps, avec des vitesses de passage différentes. Les dépassements ne se font pas toujours sans casse. Comme ici avec l'Oreca #28 en LMP2 qui pousse la Ferrari #82 en GT AM, l'envoyant se crasher dans le rail de sécurité. Une belle frayeur au passage pour les commissaires.

5 - Le calvaire nocturne de Toyota

Favori en LMP1 après la désillusion de dernières minutes de l'an dernier (et même si le coude à coude avec Porsche s'annonçait tout de même serré), Toyota voit ses espoirs de victoire s'envoler dans la nuit. En une demi-heure, deux de ses prototypes hybrides, les numéros 7 et 9, sont contraints à l'abandon, pendant que la troisième est au stand pour réparation.

Après s'être immobilisée une première fois, la TS050 accidentée du Français Nicolas Lapierre repart, redonnant espoir à l'écurie japonaise. Mais elle s'arrête définitivement quelques mètres plus loin, non loin de l'entrée des stands. On voit ici le pilote passer à pied applaudi au passage par les invités et les membres de l'équipe Toyota. 

6 - Le dépassement dingue de la Porsche 919

Au petit matin, la bataille est toujours en cours. On peut voir ici la Porsche 919 #2 effectuer un dépassement à haut risque.

7 - 19 ans, et en tête des 24 Heures du Mans

Avec la Porsche #2 longtemps immobilisée aux stands, l'abandon de la Porsche #1 et la Toyota #7 dans les profondeurs du classement après de longues heures de réparation, la hiérarchie traditionnelle est bousculée. 

Pendant un moment, le Français Thomas Laurent, 19 ans, de la team Jackie Chan DC Racing en LMP2 est en tête de la mythique course. Mais, sauf nouveau pépin, il ne fait pas de doute que la Porsche LMP1, plus rapide ne la rattrape... Avec son équipe, le jeune Français décrochera finalement la 2e place au général, la 1ere en LMP2 et le titre de meilleur débutant. De beaux débuts pour une première aux 24 Heures du Mans!

8 - Porsche prend la tête

La logique est finalement respectée à 1h07 min de la fin de la course. La Porsche #2 dépasse la LMP2 de la team Jackie Chan pour prendre la tête, qu'elle ne quittera plus. 

9 - L'arrivée : Porsche loin devant et Aston au finish

Malgré une belle remontée de la Toyota #7 de la 52e à la 9e place, Porsche remporte une 19e victoire au Mans, la troisième consécutive. Le finish est incroyable dans la catégorie GT Pro avec l'Aston Martin qui double la Corvette dans la dernière ligne droite. Ou quand une course de 24 Heures se joue dans les dernières secondes.

10 - Michel Vaillant sur le podium (ou presque)

Une autre belle histoire pour finir ce "best-of" des 24 Heures du Mans 2017. La Vaillante-Rebellion #13 de Mathias Beche, David Hansson et Nelsinho Piquet, finit troisième au classement général. Michel Vaillant, sur le podium des 24 Heures, un rêve de bande-dessiné devenu réalité!

Sauf que comme dans la fiction, c'est une histoire pleine de rebondissements! Les organisateurs des 24 Heures du Mans ont en effet annoncé lundi 19 juin, au lendemain de la course, que la Vaillante-Rebellion était disqualifiée pour irrégularités constatées pendant et après la course. L'écurie a fait appel mais est pour le moment sortie du podium avec la deuxième Jackie Chan DC Racing, la #37... A suivre

Julien Bonnet