BFM Auto

Le prix de cette 911 dépasse les 200.000 euros du kilomètre

2,.01 millions d'euros, c'est le prix auquel a été adjugé cette 911 le week-end dernier en Italie.

2,.01 millions d'euros, c'est le prix auquel a été adjugé cette 911 le week-end dernier en Italie. - RM Sotheby's

Cette 911 de 1993 a été vendue plus de 2 millions d’euros lors de la vente aux enchères de Villa Erba, en Italie. Très rare, elle n’a jamais roulé, ou presque.

Plus de 2 millions d’euros pour une Porsche 911 aux enchères, c’est déjà un beau score. Mais lorsque le coupé n’affiche que 10 kilomètres au compteur, le prix rapporté au kilomètre vaut son pesant d’or (de cacahuètes, nous n’oserions pas): 201.600 euros le kilomètre!

Lors de la vente Villa Erba, le week-end dernier en Italie, la maison d’enchères RM Sotheby’s a ainsi vendu 2,01 millions d’euros cette 911 (964) RSR n’ayant pratiquement jamais roulé. Seuls 51 exemplaires dédiés à la piste (comme celle-ci) ont été produits. Ce badge (RSR) s’est affiché en haut des palmarès de courses prestigieuses, comme les 24 Heures de Spa (Belgique). Mais au-delà du prestige de la marque, du modèle, et du sport, c’est surtout son histoire, celle d'une voiture qui n'a jamais roulé ou presque, et son état proche de la sortie d’usine, qui expliquent ce tarif record.

Cette 911 avait été commandée en 1993 dnas une livrée spéciale voulue par son propriétaire: grise, jantes violettes, étriers de freins dorés.
Cette 911 avait été commandée en 1993 dnas une livrée spéciale voulue par son propriétaire: grise, jantes violettes, étriers de freins dorés. © RM Sotheby's

"Le prix de cette 911 vient tout d’abord de sa rareté. Elle fait partie d’une série limitée, mais c’est surtout l’un des deux exemplaires commandés avec des options particulières par son premier et unique propriétaire jusqu’à présent, souligne Oliver Camelin, spécialiste automobile à la maison de ventes RM Sotheby’s. Jantes améthyste, étriers de freins or, intérieur rouge, étaient sa signature".

Autre particularité qui accentue la rareté de la bête: alors qu’elle devrait être dépouillée, comme toute voiture de course qui se respecte, cette Porsche 911 dispose d’un intérieur cuir jusque dans les organes mécaniques dédiés à la course, comme la tubulure sous la planche de bord dédiée au système de lutte contre les incendies. Une esthétique loin de l'ADN d'une voiture de course, tant cette dernière doit se délester de tout ce qui est inutile à la performance.

Mais la valeur de cette 911 réside surtout dans un état sorti d’usine, et dans ce faible kilométrage. En moyenne, une supercar neuve affiche entre 50 et 100 kilomètres au compteur, car elle a été testée par le constructeur. Ici, la 911 (964) RSR porte encore sa résine de protection, d’où l’état poussiéreux. Le moteur n’a pas été démarré depuis 20 ans. "En théorie, il faudrait une révision complète avant de la faire démarrer, changer les fluides, les joints, pour s’assurer de son fonctionnement, poursuit Oliver Camelin. Son propriétaire l’a commandée comme un bijou".

Pauline Ducamp