BFM Auto

La véritable histoire de la Ford Mustang du film Bullitt

Deux exemplaires de la Mustang ont servi pour le tournage de Bullitt, l'une était présente au salon automobile de Détroit (Eats-Unis) pour le lancement de la série limitée Ford Mustang Bullitt.

Deux exemplaires de la Mustang ont servi pour le tournage de Bullitt, l'une était présente au salon automobile de Détroit (Eats-Unis) pour le lancement de la série limitée Ford Mustang Bullitt. - Top Gear - BCC

L'autre héroïne du film Bullitt, c'est elle. A côté de Steve McQueen, la Ford Mustang crève l’écran. Si l'un des exemplaires n'a été que récemment retrouvé, le second a passé plus de quatre décennies, chouchoutée, dans une famille américaine.

Pendant plus de 10 minutes, en 1968, elle a tenu en haleine des millions de spectateurs. L'une des plus belles courses-poursuites du cinéma a fait d'un coupé, gros succès commercial, un mythe absolu. Dans le film Bullitt, la Ford Mustang verte est aussi importante que son conducteur, Steve McQueen. Elle occulte totalement tous les autres véhicules présents à l'image, dont la Dodge Charger des méchants.

Pour lui rendre hommage, 50 ans plus tard, Ford a sorti une édition spéciale "Bullitt" de la dernière Mustang, elle aussi verte et sans badge. Ford l'a dévoilée le week-end dernier au salon de Détroit (Etats-Unis). Et sur scène, à côté de la série limitée, et de Molly McQueen, la petite-fille de Steve McQueen, il y avait aussi l'un des exemplaires utilisés pendant le tournage du film. Au-delà même de sa carrière cinématographique, l'histoire de cette voiture est à elle seule un mythe.

Deux exemplaires seulement pour le tournage en 1968

En janvier 1968, la société de production Warner Bros commande à Ford deux Mustang pour un film de Richard Yates. Elles portent les numéros de série 8R02S125558 (aka '558) et 8R02S125559 (aka '559). La première a servi à toutes les scènes de cascade de la course-poursuite, les sauts, les virages serrés, tandis que la seconde est celle conduite par Steve McQueen (qui joue l'enquêteur Franck Bullitt) dans le reste du film.

La '558 fut ensuite mise au rebut, mais elle ne fut en réalité pas détruite. Elle fut retrouvée un peu par hasard l'année dernière, au Mexique, avant de revenir en Californie. La '559 fut elle vendue à un employé de Warner Bros, Douglas Ross. Il vendit la voiture en 1970 à un officier de police du New Jersey pour 6000 dollars, l’équivalent de 37.500 dollars d'aujourd’hui (30.550 euros).

La série spéciale "Bullitt" dévoilée cette semaine.
La série spéciale "Bullitt" dévoilée cette semaine. © Top Gear - BBC

Dans une même famille pendant plus de 4 décennies

Quelques années plus tard, la '559 est une nouvelle fois revendue pour 6000 dollars à Robert et Robbie Kiernan. Comme tout amateur de belles cylindrées, ils décident de ne pas la laisser au garage. La '559 devient leur voiture au quotidien… Mais ils reçoivent une lettre en décembre 1977. D'un certain Steve McQueen.

L'acteur résume son projet très simplement: il veut "récupérer sa Mustang de 68". "J’aimerais vraiment la conserver en famille dans son état d'origine au moment du film, plutôt que d'avoir à la faire restaurer", écrit Steve McQueen dans une lettre à Robert Kiernan. "Je serais ravi de vous trouver une autre Mustang similaire à celle que vous possédez". Mais il conclut si cela implique trop d’argent, "nous ferions mieux de l'oublier".

C'est ce qui se passera finalement. La famille Kiernan conserve la Mustang de 1968, au gré de ses déménagements dans tout le pays. En 2014, Sean Kiernan, le fils de Robert, la restaure, et la présente trois ans plus tard à Molly McQueen, la petite-fille de la star. Elle découvre alors pour la première fois la voiture conduite par son grand-père. Sean Kiernan fait désormais partie de la famille Ford.

C'est lui qui a conduit sur scène l'édition limitée Bullitt au salon de Détroit (Etats-Unis) le week-end dernier. Ford sait depuis de nombreuses années que la '559 était dans la famille Kiernan, mais pour des raisons de sécurité, cette information avait été très longtemps tenue secrète. La cote de cet exemplaire exceptionnel n'a jamais non plus été dévoilée, mais elle doit atteindre des plafonds. Le second exemplaire retrouvé au Mexique est lui estimé à plusieurs millions de dollars.

Pauline Ducamp, avec Top Gear