BFM Auto

La tradition Ford des voitures compactes et puissantes

La Sierra est le premier modèle de Ford estampillé "Cosworth".

La Sierra est le premier modèle de Ford estampillé "Cosworth". - Ford

Au milieu des Mustang, Thunderbrid, GT et autres modèles mythiques, il est facile d'oublier que Ford est aussi capable de faire des voitures compactes, puissantes et agréables à conduire. La dernière représentante est la Focus RS. Petit tour d'horizon de ces modèles fun sans avoir à se ruiner.

La dernière Ford Focus RS fait l'unanimité, c'est la compacte sportive du moment. Si les modèles phares de la marque tels que la Mustang font planer sur la marque le mythe des imposantes américaines, c'est oublier la capacité que la marque a toujours eu à proposer des versions décoiffantes de ses modèles de série les plus compacts, avec toujours l'idée d'exploiter ce savoir-faire en compétition. Petit tour de ces modèles eux aussi emblématiques.

La Ford Sierra RS Corsworth

Sierra, c'est plus fort que toi.
Sierra, c'est plus fort que toi. © Ford

La première Sierra sportive est la XR4i en 1983, dotée d'un beau V6 Cologne 2.8 de 150ch dérobé à la Ford Capri, que nous verrons plus tard. Mais la plus marquante reste la fameuse RS Cosworth de 1986. Avec son kit carrosserie très agressif (bouclier avant, jupes latérales et énorme aileron arrière) qui se retrouvera sur l'Escort du même nom. Sous le capot, un impressionnant 2.0 16 soupapes turbo de 204ch préparé par Cosworth, offrant à la Sierra des performances impressionnantes (0 à 100km/h en 6,9 secondes et plus de 230km/h de vitesse maximale). Des performances du niveau de la BMW M3 E30 et de la Porsche 944 Turbo, mais pour beaucoup moins cher. Sa carrière en WRC, sans jamais remporter le championnat du monde, se compose de quelques coups d'éclat. Elle monte 14 fois un podium entre 1987 et 1993. Elle fait ensuite place à l'Escort RS Cosworth

Ford Escort Mk II RS et Escort RS Cosworth

Avec ses 880kg tous mouillés, la Ford Escort Mk II offre tous les signes de la "petite nerveuse" gonflée à bloc, surtout avec un moteur 1.8 Cosworth.
Avec ses 880kg tous mouillés, la Ford Escort Mk II offre tous les signes de la "petite nerveuse" gonflée à bloc, surtout avec un moteur 1.8 Cosworth. © WikiCommons

La deuxième génération de Ford Escort (1974-1980) voit arriver un moteur 1.8 Cosworth lui conférant une puissance de 120ch. Pas si impressionnant au premier abord, mais sachez que le poids à vide du petit bolide n'est que de 880 kg... De quoi offrir beaucoup de répondant, surtout qu'il s'agit d'une propulsion! La version rallye de ce modèle aidera Ford à remporter le titre mondial des constructeurs dans le championnat WRC en 1979. Ken Block lui a d'ailleurs rendu hommage dans une vidéo complètement loufoque... de drift.

L'autre sportive mythique de l'histoire de l'Escort reste le modèle Cosworth de 1992. Dotée du même moteur 2.0 que la Sierra RS Cosworth, l'Escort est un peu plus puissante grâce à un nouveau turbo. Look agressif, aileron démesuré, elle pourrait faire penser à une voiture modifiée par un amateur de tuning, mais il s'agit bien d'un modèle de série, destiné à être le nouveau bolide représentant la firme de Dearborn (Michigan, Etats-Unis) dans le championnat de rallye WRC. Avec succès, l'Escort RS Cosworth amène Ford au titre de vice-champion du monde des constructeurs en 1993, puis à la troisième place des championnats du monde en 1994, 1995, et 1996. 

Le résultat, c'est une puissance de 227ch et une accélération de 0 à 100km/h comprise entre 5,7 secondes et 6,1 secondes, selon les modèles. Le tout pour 235.000 francs de l'époque, soit environ 35.000 euros d'aujourd'hui. Des performances de GT de l'époque pour une somme au moins deux fois moins importante. Une affaire donc. Seul bémol, avec un turbo au répondant un peu lent, cette Escort Cosworth ne dégage pas grand-chose en dessous de 4.000 tr/min, autant dire que de bonnes capacités de pilotage sont requises pour avoir du plaisir au volant. Mais ce bolide a de quoi en procurer...

L'Escort Cosworth accroche 8 victoires en WRC, mais jamais de titre de champion du monde. Elle sera remplacée en 1997/1998 par la Focus RS.
L'Escort Cosworth accroche 8 victoires en WRC, mais jamais de titre de champion du monde. Elle sera remplacée en 1997/1998 par la Focus RS. © Ford

La Ford Capri

La Capri troisième génération accueille un moteur V6 2.8 Cologne de 163ch.
La Capri troisième génération accueille un moteur V6 2.8 Cologne de 163ch. © autopaedia.com

Pour terminer cette liste (non exhaustive, bien entendu), voici une petite cousine de la Mustang. La Capri MkIII accueille un beau moteur V6 2.8 Cologne d'une puissance de 162ch. Avec un poids à vide compris entre 880 et 1130kg, le 0 à 100km/h était atteint en 8,6 secondes (un temps honorable) mais l'essentiel est aileurs. La nervosité du modèle, ajoutée au look ravageur, en font une petite sportive historique de la marque, pouvant atteindre les 215km/h. La Capri se vendra à plus de deux millions d'exemplaires entre 1976 et 1986. Elle sera éclipsée par la Sierra et marquera la fin de la mode des coupés "à l'américaine".

La Capri 2.8 Injection de 1985 sera l'un des derniers modèles de cette série qui, après trois générations, s'éteint pour laisser place à la Sierra.
La Capri 2.8 Injection de 1985 sera l'un des derniers modèles de cette série qui, après trois générations, s'éteint pour laisser place à la Sierra. © WikiCommons