BFM Auto

La Koenigsegg de la semaine: l’Agera RSR

-

- - Koenigsegg

A chaque semaine sa déclinaison continentale pour la Koenigsegg Agera RS: après l’Américaine XS, l’Européenne RS "Naraya", direction l'Asie avec la RSR japonaise.

Vous avez aimé l’Agera XS orange américaine? Ou vous êtes plutôt fan de la RS "Naraya" européenne recouverte d’or et de diamants? Vous adorerez la "toute nouvelle" Koenigsegg Agera RSR. Destination de cette édition limitée à trois exemplaires: le Japon (certainement un hommage au pays où se déroulera le premier road trip de Top Gear France).

Agera RSR
Agera RSR © Koenigsegg

Il s’agit d’une des 25 Agera RS, précise Koenigsegg, avec son fameux moteur V8 biturbo de 5 litres développant plus de 1160 chevaux.

Mais comment se différencie cette Agera RSR? C’est une question de détails aérodynamiques. Cette RSR récupère l’aileron de la One:1, ce qui améliore son efficacité à grande vitesse et son maintien au sol. Certaines entrées d’air sont également empruntées à la One:1 mais ont été raccourcies pour permettre au toit de pouvoir rentrer à l’intérieur de la supercar.

Agera RSR
Agera RSR © Koenigsegg

Les trois RSR ont été largement personnalisées pour éviter l’embarras si deux propriétaires se croisaient sur une autoroute japonaise. Sur les photos communiquées par Koenigsegg, on peut justement voir une livrée à dominante bleue ciel avec des bandes noires et orange. Plus originale que celle à dominante noire. Mystère en revanche concernant la troisième, sûrement réservée par un cousin nippon du Stig.

Agera RSR
Agera RSR © Koenigsegg
J.B. avec Top Gear