BFM Auto

Ils se mobilisent pour soutenir le propriétaire d'une voiture jaune

Des centaines de propriétaires de voitures jaunes ont organisé un grand convoi pour défiler dans le petit village de Bibury, en soutien à Peter Maddox. Sa Corsa jaune a été vandalisée à cause de sa couleur.

Des centaines de propriétaires de voitures jaunes ont organisé un grand convoi pour défiler dans le petit village de Bibury, en soutien à Peter Maddox. Sa Corsa jaune a été vandalisée à cause de sa couleur. - Bright Yellow Car Convoy to Bibury

Le week-end dernier, des centaines de propriétaires ont défilé dans les rues d’un petit village anglais pour protester contre la destruction d’une Vauxhall Corsa jaune, jugée hideuse par de nombreux touristes.

Des Lancia Delta, une Renault Twingo, plusieurs Ferrari, une Mini, même une Maserati Quattroporte, c’est la drôle de parade qu’ont croisé les habitants de la région de Bibury, un petit village des Costwolds, une chaîne de collines au sud-ouest de l’Angleterre samedi 1er avril. Tous ces modèles (plusieurs centaines de voitures au total) avaient un point commun: elles étaient toutes jaunes. Et ce n’est pas un poisson!

Derrière ce rassemblement très sélect côté coloris, se nichait une bonne cause. Tous ces propriétaires de voitures couleur étaient en effet venus apporter leur soutien à Peter Maddox. Ce retraité de Bibury a vu sa voiture jaune vandalisée en février dernier à cause de sa couleur, d'où cette Bright Yellow Car Convoy (la parade des voitures jaunes), rapporte le quotidien britannique The Sun.

Une affaire nationale

Pourquoi autant de violence contre une voiture jaune? Le village de Bibury est connu pour son côté charmant. Mais il y a deux ans, un photographe publie une photo du pittoresque petit village avec une Vauxhall Corsa jaune devant les petites maisons, déplorant la couleur de la citadine dans un décor aussi parfait. C’est celle de Peter Maddox. L’affaire prend un tour national dans la presse, à tel point que certains se rendent sur place pour faire leur propre photo de la Corsa de Peter Maddox, comme sur ce cliché.

En février, l’affaire dérape: la voiture est vandalisée. Les vitres sont brisées, et sur le capot est gravé "move" (dégage, en français). Peter Maddox se retrouve avec plus de 6000 livres de dégâts (plus de 7000 euros). Il doit remplacer sa voiture et hésite alors avec une voiture verte. Il achète finalement une voiture grise. Mais des centaines de propriétaires de voitures jaunes à travers le pays se sont mobilisés pour venir défiler en soutien à Bibury le 1er avril et redonner leurs lettres de noblesse aux voitures jaunes.

Pauline Ducamp avec Top Gear