BFM Auto

Genève 2016: Le Q2 d'Audi a fait son entrée

Audi arrive avec ce Q2 sur un segment peu pourvu en véhicules Premium, avec l'intention de tout écraser.

Audi arrive avec ce Q2 sur un segment peu pourvu en véhicules Premium, avec l'intention de tout écraser. - Top Gear / BBC

Un crossover plus court, mais plus large que l'A3 Sportback avec un design innovant qui marque une petite révolution pour Audi.

Ce n'était pas un secret, Audi voulait lancer un petit crossover au salon automobile de Genève, mais la marque avait réussi à cacher les lignes et les détails de son modèle. Quand on sait qu'une Audi vendue sur trois est justement un crossover, on peut se dire sans hésiter que cette proportion va encore augmenter avec ce modèle. Le constructeur compte cibler les personnes réfractaires au Q3, mais voulant tout de même acheter un utilitaire urbain Audi. Alerte cliché: la clientèle visée est jeune, urbaine et "branchée". Etant donné le style ultra conservateur de la nouvelle A4, le Q2 n'avait pas besoin de grand chose pour impressionner lors de sa présentation. Au delà de cette comparaison, le "bébé" crossover se distingue par quelques éléments distinctifs qui en font une petite révolution chez Audi.

Grille avant inédite

Les finitions de carrosserie sont extraordinairement précises, dignes de ce que l'on voit sur des concept-cars. Une qualité qui lui permettra de s'installer d'office comme la référence du mini-SUV, car il est le seul vrai premium sur le segment. Alors Audi a voulu marquer le coup. La grille avant est différente de ce qui est la marque de fabrique du constructeur, son empreinte indélébile, et les feux sont plus rectangulaires, les lignes plus sèches et musclée que ce qui est vu jusqu'à présent, même sur les modèles de base les plus récents. L'intérieur du véhicule est absolument plein de ce qui fait la renommée d'Audi, ses équipements dernier-ci tant en connectivité qu'en aide à la conduite. Pour peu que les acheteurs passent par la case options payantes, évidemment.

Pas de Quattro dans l'immédiat

Sous le capot, un 1.4 essence et un 1.6 diesel sont au programme dans un premier temps, mais un diesel 2.0 arrivera en 2017... avec l'option Quattro. Car oui, il y a un bémol à ce lancement réussi: l'option quatre roues motrices ne sera pas disponible dans l'immédiat.

Même si c'est bien un modèle Quattro que le constructeur a tenu à mettre en valeurs lors de la présentation officielle de mardi. Pour vous donner une idée du niveau de gamme auquel se frotte Audi sur le secteur du mini-SUV/crossover (évidemment bien en dessous de l'allemand), la marque lancera aussi un petit 1.0 essence. Pour faire moins d'ombre peut-être. Ou pour brasser encore plus large...

dossier :

Genève 2016

H.B.