BFM Business

Essai - 500X Sport, l'une des dernières Fiat 100% italiennes

Fiat et PSA ont uni leur destin en fin d’année dernière, la marque italienne devrait désormais se reposer sur les technologies françaises. Nous avons donc vous savoir ce que valait l’un des derniers modèles 100% maison, le petit SUV 500X Sport.

Fiat a fait les gros titres ces dernières semaines, moins pour ses automobiles que pour son avenir avec le Français PSA. Les deux groupes sont décidés d’unir leurs destins, et partageront bientôt un certain nombre d’éléments techniques. Nous avons donc voulu savoir ce que Fiat amenait dans la corbeille de la mariée en essayant l’un des derniers modèles 100% maison de la marque italienne, le Fiat 500X Sport.

Le 500X Sport doit permettre à Fiat de faire concurrence aux poids lourds de ce segment nouveaux Renault Captur et Peugeot 2008, nouveau Ford Puma, Volkswagen T-Roc.
Le 500X Sport doit permettre à Fiat de faire concurrence aux poids lourds de ce segment nouveaux Renault Captur et Peugeot 2008, nouveau Ford Puma, Volkswagen T-Roc. © BFMTV

Mais pourquoi le Fiat 500X Sport?

Comme de nombreux constructeurs, Fiat a succombé à la folie SUV, notamment sur ses plus petits modèles. Dans une gamme recentrée autour de la 500, le 500X joue le rôle de familiale haute sur patte depuis 2014. Fiat l’a restylé l’an dernier, et essaie depuis d’animer la vie de ce modèle pas tout jeune, alors que deux gros concurrents ont été renouvelés il y a quelques mois: le Peugeot 2008 et le Renault Captur. Cette déclinaison Sport s’ajoute à la version Urban, plus chic, la Cross, au look plus tout-chemin. 

Fiat explique avoir retravaillé aussi bien le look que le châssis. Le centre de gravité est un peu plus bas (-13mm), les jantes 19 pouces (400 euros en option) viennent de chez Mopar, la griffe sportive de Dodge, une autre marque du Groupe Fiat Chrysler. Les amortisseurs ont aussi été raffermis, souligne Fiat. L’ensemble (surtout dans une peinture Rouge Sport comme notre modèle d’essai) donne un modèle plus musculeux. Avec un objectif: séduire des clients plus jeunes. Les acheteurs de 500X ont en effet en moyenne 56 ans.

Cette attention prêtée à l’esthétique est capitale dans le business-model du 500X. 69% des clients disent l’acheter pour son look, selon des données fournies par Fiat. Et six ans après son lancement, le charme opère toujours. Le Fiat 500X fut l’an dernier le 13e SUV le plus vendu en France, avec 16.183 exemplaires écoulés, soit 7% de part de marché tous segments de SUV confondus, selon des chiffres de notre partenaire spécialiste de la donnée, AAA Data.

Avec 4,26 mètres de long, le 500X Sport fait partie des SUV urbains les plus grands, comme le nouveau Peugeot 2008.
Avec 4,26 mètres de long, le 500X Sport fait partie des SUV urbains les plus grands, comme le nouveau Peugeot 2008. © BFMTV

Au volant

Ne tournons pas autour du pot, au volant, c’est la déception. Sur le papier, en plus de son look de petite boule de muscle, ce Fiat 500X a des arguments. Tout d’abord, Fiat l’a doté d’une nouvelle motorisation 4 cylindres essence baptisé FireFly. Ce bloc turbo 1.3 litre affiche une puissance de 150 chevaux et un couple de 270 Nm. Fiat a eu la bonne idée d’associer ce moteur avec une boite DCT à double embrayage. Réactivité, facilité pour accélérer par exemple pour un dépassement dans le trafic, la confiance règne a priori vis-vis de ce 500X Sport.

Mais la dimension "Sport" ne semble exister que sur le badge apposé sur la carrosserie. Au volant, la boite n’est pas réactive, le conducteur a l’impression de rester englué dans le bitume. Difficile de trouver les 270Nm. Résultat: si le 500X est très précis côté direction et stable, nous restons clairement sur notre faim côté conduite. Il n’y a pas de mode Sport, seules deux roues sont motrices. Dans la famille 500, la seule sportive reste bien la 595 Abarth. Le 500 X Sport est plutôt dédié à une conduite douce en ville, mais alors le prix en vaut-il le coup (voir 'LE' chiffre).

Cette version Sport avec notre motorisation 1,3 litre de 150 chevaux est facturée 28.990 euros.
Cette version Sport avec notre motorisation 1,3 litre de 150 chevaux est facturée 28.990 euros. © BFMTV

‘LE’ truc en plus: sa dotation (jusqu'à un certain point)

Côté équipements, le 500X Sport est plutôt bien doté, suivant la tendance actuelle sur ce segment d’acquérir des équipements plutôt destinés aux plus gros véhicules: feux de routes adaptatifs, clef main-libre, radars de stationnement ou écran tactile 7 pouces avec Apple CarPlay et Android Auto. Les SUV servent clairement à faire grimper les marges des constructeurs, d’où certaines options comme la caméra de recul (400 euros) ou le pack sport à 600 euros (volant en alcantara, pédalier alu). Au tarif déjà élevé de ce modèle, la caméra de recul de série par exemple aurait pu être bienvenue.

Notre Fiat 500 X était équipée du pack sport, avec le volant en alcantara.
Notre Fiat 500 X était équipée du pack sport, avec le volant en alcantara. © BFMTV

‘LE’ chiffre: 28.990

C’est en euros le prix de notre version à l’essai. En prix catalogue, le 500 X Sport débute 25.990 euros avec la motorisation 1.0 120 chevaux. C’est presque un tarif de modèle premium, peut-être un peu cher pour un modèle sportif uniquement dans son design. Une Fiat 595 Abarth beaucoup plus joueuse coûte au maximum 26.590 euros… Son malus viendra cependant alourdir ce tarif: 3784 euros cette année pour la 595 Abarth, avec 150 grammes de CO2 par kilomètre. Comptez 650 euros de malus pour le Fiat 500X Sport avec 128 grammes de CO2.

Notre modèle à l’essai: Fiat 500X Sport
Pauline Ducamp, avec Diane Touré