BFM Business

Vélos: les vendeurs d’accessoires eux aussi confrontés à des pénuries

Pour limiter la pénurie de vélos, les fabricants de pièces détachées livrent en priorité les fabricants. Les vendeurs d'accessoires craignent des ruptures de stocks

Pour limiter la pénurie de vélos, les fabricants de pièces détachées livrent en priorité les fabricants. Les vendeurs d'accessoires craignent des ruptures de stocks - Aurore MESENGE

Pneus, chambres à air, porte-bagages, antivols sont de plus en plus difficiles à trouver. Suivant la demande de vélos, celle d'accessoires explose et les fabricants privilégient les constructeurs au détriment des vendeurs spécialisés.

Acheter un vélo n’est pas facile, mais l’équiper l’est encore moins. Idem pour trouver des pièces détachées pour effectuer les réparations. En quelques mois, les stocks des vendeurs spécialisés se sont réduits comme peau de chagrin, suivant l'engouement pour les achats comme les remises en état de vélos ces derniers mois.

Les ateliers de réparation sont confrontés à une forte demande générée par la subvention de 50 euros de l'opération "Coup de pouce vélo". Depuis son lancement, 900.000 vélos ont été réparés. D'autre part, pendant le confinement, beaucoup de particuliers se sont pris de passion pas la restauration de vieux vélos. Bilan, il est de plus en plus difficile de trouver des composants pour réparer son vélo ou l’équiper.

"On n’a jamais vu ça", constate Olivier Rodon, PDG et fondateur de ProBikeShop, un magasin en ligne spécialisé dans la pratique sportive installé à Saint-Etienne (Loire) dans les anciens locaux de Manufrance. Sur 62.000 références proposées par ProBikeShop, 20% sont désormais indisponibles.

Certaines familles de produits sont extrêmement tendues comme les pneus ou chambres à air et même sur les home-trainers dont la demande a explosé pendant le premier confinement", indique Olivier Rodon.

Une pénurie de visserie

Même constat pour le site Lecyclo.com, un site de ventes d’accessoires et de composants pour les cyclistes urbains.

La situation est tendue depuis le mois d’avril, nous avons reçu du stock en septembre, mais les commandes ont repris de plus belle dès la rentrée aussi bien pour les pièces détachées que les accessoires", explique Natacha Bivel, directrice du marketing de Lecyclo.com.

Les éléments les plus recherchés par les clients sont bien sur les pneus et les chambres à air, mais aussi les pompes, les porte-bagages ou encore les sacoches.

Pour optimiser la logistique, des fournisseurs de porte-bagages ont décidé de réduire leur gamme à deux ou trois modèles, mais aussi incroyable que cela paraisse, ils ont été confrontés à une pénurie de visserie et ne pouvaient plus livrer", rapporte Natacha Bivel.

Cet effet boule de neige est empirique avec les vélos à assistance électrique (VAE) qui s’arrachent dans les boutiques physiques ou sur Internet. Ces modèles ont créé de nouveaux besoins d’accessoires.

Les accessoires de sécurité sont de plus en plus demandés, indique Natacha Bivel. Pour protéger ces vélos chers et se protéger eux-mêmes, on assiste à une montée en gamme des antivols et des casques. Aujourd'hui, les clients n’hésitent plus à dépenser beaucoup pour des équipements de qualité alors qu'avant ils achetaient souvent les premiers prix".

Des délais de livraison jusqu'à 300 jours

La situation de ces professionnels n’est pas sans lien avec la pénurie de vélos neufs. Pour les fournisseurs de composants, la priorité est de livrer les fabricants de vélos au détriment de vendeurs d’accessoires.

Shimano, le leader mondial a du mal à répondre à la demande mondiale. Il a décidé de livrer en priorité les constructeurs qui, eux aussi, n’arrivent plus à livrer leurs clients. Sur certaines références, le délai pour être livré est de 300 jours", déplore Olivier Rodon.

Ce délai de dix mois a également été évoqué par Jérôme Valentin qui estime même à 11 mois la livraison de certains éléments. Le président de l’Union Sport&Cycle (fédération des entreprises de la filière) et également PDG de Cycleurope estime que ces problèmes reposent sur l’approvisionnement des pièces nécessaires pour les vélos neufs et pour les réparations.

Dans le cadre de l'opération Coup de pouce vélo, 900.000 cycles ont été réparés. Des réparateurs auraient passé des commandes trois fois supérieures à la normale accentuant ainsi la pénurie.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco