BFM Business

La Sécurité routière rappelle l'extrême dangerosité des angles morts pour les piétons et cyclistes

Depuis le 1er janvier, poids-lourds, bus et cars ont l'obligation d'apposer, sur les côtés et à l'arrière, une signalisation matérialisant leurs angles morts pour prévenir piéton et cyclistes.

9% des accidents mortels de piétons et 8% de ceux touchant les cyclistes sont dus à un angle mort. Ce mercredi, la Sécurité routière a réalisé une opération de prévention dans Paris pour souligner la courbe de mortalité de ces deux groupes est "inquiétante", selon la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray.

Cette opération avait aussi pour but de rappeler que depuis le 1er janvier, tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes (poids-lourds, bus et cars) ont l'obligation d'apposer une signalisation matérialisant leurs angles morts. Des autocollants devront être apposés à l'avant, derrière et sur les côtés. Le non-respect de cette obligation est sanctionné par une contravention de quatrième classe.

Danger angle mort, l'alerte de la Sécurité Routière
Danger angle mort, l'alerte de la Sécurité Routière © Sécurité Routière

Les angles morts sont les zones inaccessibles au champ de vision du conducteur. Le danger, surtout en agglomération, est de s'y engager alors que le véhicule effectue une manœuvre. Piétons, cyclistes ou utilisateurs de deux roues motorisés sont pris au piège. Ils seront désormais mis en garde du danger avec signalisation apposée sur les véhicules. Cette décision est issue d'une proposition de loi déposée il y a un an par Matthieu Orphelin, (ex-LREM), député du Maine-et-Loire.

2020, année record en termes de mortalité routière

Les accidents ont cruellement augmenté pendant la crise sanitaire. En juillet dernier, 29 personnes sont mortes et en septembre, le chiffres est monté à 37. Entre janvier et novembre, 158 personnes ont perdu contre 187 sur l'ensemble de l'année 2019. Pour la Sécurité Routière, il s'agit de "records en termes de mortalité routière des cyclistes, toutes années confondues".

Cette augmentation est d'autant plus grave qu'en 2020, le nombre de morts sur la route passera pour la première fois très en dessous de la barre des 3000. Avant leur publication, fin janvier, des chiffres du mois de décembre, 2061 personnes ont été tuées en France métropolitaine contre 3244 en 2019.

Ces autocollants suffiront-ils à prévenir les accidents? Les syndicats de chauffeurs routiers n'y croient pas. Ils réclament une obligation d'équiper les camions de caméras anti-angles morts. Ces dispositifs équipent déjà certains poids lourds. Ils devraient devenir obligatoires à partir de l'an prochain.

La Sécurité Routière est également dans cette ligne. Marie Gautier-Melleray a indiqué à BFM Paris que dès 2022 "des avertisseurs sonores seront obligatoires sur les nouveaux modèles et en 2024 sur les véhicules neufs".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco