BFM Business

Canyon imagine la mobilité du futur avec cet hybride vélo-voiture

Pour l'allemand Canyon, la mobilité urbaine du futur est à inventer. Il vient de mettre au point un concept de véhicule mi-auto, mi-vélo pour circuler partout et par tous les temps.

Evolution ou révolution? Pour Canyon, c'est la deuxième voie qui s'impose pour la mobilité urbaine. Le fabricant allemand de vélos haut de gamme a créé un concept de véhicule électrique plus adapté aux contraintes des villes et à celles des usagers. Ce projet n'est pas vraiment une auto, pas tout à fait un vélo, mais un peu l'un et l'autre à la fois avec quatre roues de moto.

Le véhicule urbain du futur imaginé par Canyon
Le véhicule urbain du futur imaginé par Canyon © Canyon
Le modèle parfait de véhicule urbain n'existe pas encore. La voiture électrique ne résoud pas les embouteillages, à moto ou à cyclomoteur les pilotes ne sont pas protégés quant au vélo, la météo dissuade de nombreux cyclistes de l'utiliser entre trois et quatre mois par an. Notre concept vise à résoudre tous ces problèmes", explique à BFM Business Rodolphe Beyer, directeur de Canyon France.

2,30 mètres de long, plus petit qu'une Smart

A première vue, le "Future mobility concept" peut faire penser à une voiturette. Mais ses dimensions sont plus celles d'un vélo cargo (2,30 mètres de long pour 83 centimètres de large). Il est conçu pour transporter en plus du conducteur, un enfant de moins de 1,40 mètre ou des bagages. Et pour avancer, il faut pédaler. Son moteur offre une autonomie de 150 kilomètres maximum.

L'habitacle du véhicule urbain imaginé par Canyon
L'habitacle du véhicule urbain imaginé par Canyon © Canyon

Le pilote s'installe dans le cockpit comme sur un vélo couché. Il est protégé des intempéries par un habitacle panoramique qui offre le même champ de vision qu'à vélo, Il ne dispose ni de guidon, ni d'un volant. A la place, deux joysticks, l'un à gauche l'autre à droite, placés dans le prolongement des bras.

Ce véhicule est conçu pour circuler sur routes ou pistes cyclables
Ce véhicule est conçu pour circuler sur routes ou pistes cyclables © Canyon

Enfin, sa mixité repose aussi sur sa capacité à utiliser toutes les voies ouvertes aux véhicules à faible émission. Pour cela il est doté de deux modes permettant de changer de vitesses.

L'un permet d'atteindre jusqu'à 60 km/h pour prendre les voies de circulation, mais s'il y a trop de circulation,on passe le second mode limité à 25 km/h pour emprunter les pistes cyclables", explique Rodolphe Beyer en précisant que ce véhicule sera soumis à la législation des vélos rapides, "il sera donc immatriculé, mais le casque ne sera pas obligatoire".

Ce concept n'est pas encore en phase commerciale, mais il existe physiquement. Il est exposé en Allemagne dans le centre de développement de Canyon, à Coblence.

Nous pensons qu'un tel projet devrait nécessiter environ cinq ans,non seulement pour finaliser la conception qui est déjà très avancée, mais pour qu'il soit en conformité avec les réglementations qui selon les pays peuvent être complexes", indique Rodolphe Beyer.

Le père de l'iPod interessé par le projet

Avec ce projet, la marque veut s'imposer dans le long terme vis à vis de ses concurrents. Pour l'accompagner dans cette ambition, elle reçoit l'appui d'investisseurs importants. Le belge GBL (Groupe Bruxelles Lambert) vient d'annoncer son intention de prendre une participation majoritaire dans le fabricant de vélos.

La transaction devrait être bouclée au cours du premier trimestre 2021. Et dans ce tour de table, le nom de Tony Fadell est cité. Cet Américain est une star historique de la tech. Ancien d'Apple, il est considéré comme l'inventeur de l'iPod, avant de créer les appareils de domotique Nest revendu à Google en 2014.

La marque Canyon a été créée en 2002. Ces sept dernières années, le chiffre d'affaires de Canyon a progressé à un rythme moyen de 25% par an, doublant quasiment au cours des trois dernières années. Il dépasse aujourd'hui les 400 millions d'euros.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco