BFM Auto

Décathlon propose de louer un vélo à partir de 15 euros par mois

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

A Paris et Lyon, l’enseigne sportive lance en juin une offre test de location sans engagement de vélo, à partir de 15 euros par mois, assurance et entretien inclus.

Louer un vélo à partir de 15 euros par mois et sans engagement, comme un forfait de smartphone bon marché ou un pass mensuel de cinéma, c’est ce que propose désormais Décathlon. L’enseigne de magasin de sports lance dans les prochains jours à Paris et d’ici la fin du mois à Lyon sa nouvelle offre Décathlon Rent. Un site internet dédié permettra de s'inscrire pour s'abonner son vélo.

Un vélo, des services

Une fois payé les 15 euros de souscription initiale, la formule permet de louer un vélo parmi cinq modèles de sa gamme maison. A Paris, le premier prix débute à 15 euros pour grimper à 75 euros pour un vélo électrique. A Lyon, il faut compter au minimum 20 euros.

Vélo
Vélo © Décathlon

L’offre est sans engagement et ne comprend pas uniquement le vélo, mais "un service clé en main", précise Décathlon dans un communiqué.

"Nous avons besoin de tester ce service en grandeur réelle, explique Yann Carré, responsable des offres de location de Decathlon à l’UFC Que Choisir. Le tarif englobe l’entretien, un antivol et une assurance contre le vol et la casse, dans l’esprit de proposer au client un usage tranquille du vélo en ville".

Comme un vélo en libre-service, mais qu’on rangerait dans la cour de son immeuble ou son appartement. Décathlon reste cependant assez vague sur les détails comme la procédure d'inscription, comme résilier l'offre ou encore les dates précises de lancement. Décathlon Rent sera dans un premier temps limité à quelques centaines de vélos dans les deux agglomérations, chaque bicyclette sera à récupérer dans quatre magasins sur Paris, huit à Lyon.

Alors que les autorités encouragent à utiliser bicyclette et VTT en cette période de déconfinement, Décathlon cherche ici à compléter avec Rent son offre vélo, entre la vente et la location longue durée déjà mise en place depuis un an. Louer un vélo n’est en effet pas une nouveauté, l’enseigne sportive le proposait déjà sur des formules de 12 à 48 mois. Ce que proposent également d’autres marques comme Holland Bikes par exemple.

Les tarifs varient beaucoup selon les enseignes, mais peuvent souvent être sur le long terme moins avantageuse qu’un achat, comme l’avait montré l’UFC Que Choisir sur la première offre mise en place par Décathlon. La région Ile-de-France propose une offre d’abonnement à 40 euros par mois pour bénéficier d’un vélo électrique, Véligo. Une offre qui explose ces dernières semaines, avec une liste d'attente.

Des formules hybrides

Avec cette nouvelle offre sans engagement, Décathlon teste en pleine période de déconfinement, une accroche pour amener des clients à acquérir un vélo. Le prix moyen d’un vélo neuf acheté l’an dernier en France était de 566 euros, selon des chiffres de l’Union Sport&Cycles, un chiffre qui grimpe pour les vélos électriques, avec un prix de 1749 euros en moyenne.

Si elle remporte un franc succès, elle peut faire évoluer Décathlon vers un fournisseur de service de mobilité, l’enseigne commercialisant aussi des trottinettes électriques et autres engins de déplacement personnel. A l'image de son offre de location de matériel de ski. D'autres acteurs évoluent entre propriété et location comme le Français Pony. Spécialiste de l'auto-partage, cette start-up propose de mettre en free-floating sa trottinette ou son vélo électrique, afin de diminuer les frais. 

Pauline Ducamp