BFM Auto

De plus en plus de bouchons dans Paris en 2016

Selon une étude annuelle menée par Tom-Tom, le trafic s’est dégradé dans la capitale l’année dernière. Chaque jour, les automobilistes parisiens perdent en moyenne 40 minutes dans les bouchons.

Cette rengaine lancinante des automobilistes franciliens se confirme dans les chiffres: Paris est de plus en plus embouteillée. Dans sa dernière étude parue ce 21 février, le spécialiste des données liées au trafic routier Tom-Tom note que les bouchons étaient bien plus nombreux dans la capitale l’année dernière qu’en 2015. Conséquence directe: le temps de trajet a augmenté l’année dernière.

Six jours et demi perdus dans les bouchons

Selon les calculs de Tom-Tom, les automobilistes franciliens mettent chaque jour en petite couronne 38% de temps supplémentaires aux heures de pointe sur un même parcours, soit 2 points de plus qu’en 2015*.

"2 points, cela paraît peu, mais si on ne regarde que Paris intra-muros, la hausse est de 10 points. En 2016, l’augmentation du taux de congestion se concentre dans Paris, souligne Vincent Martinier, directeur marketing chez Tom-Tom. Aux heures de pointes, ce taux grimpe même à 68% le matin, 66% le soir. Cela signifie que le matin par exemple, si votre temps de trajet est d’une heure en période creuse, vous mettrez 40 minutes de plus pour arriver à destination".

Tom-Tom note ainsi que sur une année, les automobilistes parisiens perdent en moyenne 154 heures dans les bouchons, soit presque 6 jours et demi!

10km/h en moyenne boulevard Saint-Germain

Tom-Tom a en particulier étudié les trajets impactés par la fermeture des voies sur berge rive droite, intervenue cet été. Et les chiffres sont sans appel, confirmant ceux pressentis par les études d’impact. Le temps de trajet a bien augmenté sur les quais hauts rive droite, comme sur le boulevard Saint-Germain rive gauche, en particulier au second semestre, soit après la fermeture des voies sur berge.

Par exemple, sur les quais hauts, entre 18 et 19 heures, le temps de parcours a grimpé de 50%, soit 7 minutes de plus pour parcourir les 3,5 kilomètres qui relient la place de la concorde au bas du port de l’Arsenal. Même constat boulevard Saint-Germain, où comme rive droite, le temps de parcours a grimpé et la vitesse moyenne a chuté. Entre 18 et 19 heures, vous roulez en moyenne à 10km/h sur le boulevard Saint-Germain.

10 novembre, pire jour de l'année 2016 côté trafic à Paris

"Le trafic est le mal du siècle, chaque ville travaille sur cette question. Il faut cependant garder en tête que le réseau routier est à saturation, de nouvelles voies ne seront pas construites pour désengorger de grandes villes comme Paris, constate Vincent Martinier. La technologie pour mieux comprendre les flux, comme une prise de conscience des usagers, contribueront à résoudre ces problèmes de congestion".

Cette prise de conscience ne semblait pas avoir fonctionné le 10 novembre 2016, journée la plus encombrée de l’année à Paris, selon Tom-Tom. Plus globalement, la circulation s'est dégradée dans les principales grandes villes françaises, comme Marseille, Bordeaux, Montpellier ou Lyon. Dans la capitale phocéenne, les automobilistes perdent chaque année 158 heures dans les embouteillages, soit plus de 6 jours et demi. 

*Pour établir son indice, Tom-Tom mesure la différence de temps de parcours entre les périodes creuses, sans bouchons, et les heures de pointe, matin et soir, sur la base de 646 millions de kilomètres parcourus dans Paris intra-muros en 2016, 365 jours sur 365, 24 heures sur 24.

Pauline Ducamp