BFM Business

Coronavirus: un coffre de toit transformé en capsule pour transporter les malades

-

- - Mobicapsule - Steve Raffner - Leetchi

Pour transporter les malades du covid-19 en toute sécurité, un coffre de toit pour voiture a été transformé en capsule par une équipe d'ingénieurs et soignants en Haute-Savoie. Un appel aux dons a été lancé pour financer le projet et le démarrage de la production.

Une idée originale face à un défi historique. En Haute-Savoie, une équipe composée de profils divers, des ingénieurs et soignants notamment, a conçu une capsule optimisée pour transporter les malades du coronavirus en toute sécurité. Aussi bien pour les protéger eux que les personnes assurant leur transfert vers un autre hôpital pour ce qui s'impose comme "une des plus vastes opérations de transfert de patients depuis la Seconde Guerre Mondiale".

Des coffres de toit transformés en "mobicapsules" 

A l'origine de ce projet, un praticien hospitalier et médecin urgentiste, Frédéric Champly. Un entrepreneur franco-suisse et consultant en innovation, Steve Raffner, s'est alors penché sur les moyens de la concrétiser le plus efficacement possible cette idée, d'où le choix du "coffre de toit de grande dimension, accessoire automobile répandu et immédiatement disponible", explique le site officiel de ce projet baptisé "Mobicapsule".

"La bataille contre le covid-19 est une bataille contre le temps, il ne m’était pas concevable d’assister à des transports médicalisés à l’air libre. Il fallait rapidement proposer une solution robuste, simple et duplicable pour protéger les soignants", résume Steve Raffner.

Autre objectif de la Mobicapsule, réduire le recours à des consommables utilisés actuellement lors de ces transports de patients, et qui permettrait d'en économiser pour les autres usages prioritaires.

"Avec la concentration hospitalière, ambulanciers, infirmiers, médecins, pilotes participent à une des plus vastes opérations de transfert de patients depuis la Seconde Guerre Mondiale. A chaque voyage, le risque de contamination les oblige à se protéger personnellement avec des masques FFP2, des blouses, des charlottes, des lunettes... qu’il faut renouveler très régulièrement, puis jeter ou désinfecter. Or, ces protections individuelles sont trop souvent inadaptées, du fait de la pénurie générale de matériel de protection dédié", explique la page de la cagnotte Leetchi ouverte pour récolter des dons.

Une conception express

En à peine 10 jours, le projet prend forme, avec l'appui d'entreprises comme Somfy, spécialiste de la domotique et des technologies d'ouverture des bâtiments et implanté historiquement à Cluses en Haute-Savoie. 

Norauto, via son centre auto de la ville d'Annecy, fournit de son côté un modèle de coffre de toit, le "Bermude 500". Un coffre qui permet de réaliser un premier prototype, comme on peut le voir ci-dessous avec un mannequin simulant la présence d'un patient. Decathlon, qui dispose d'un centre d'innovations dans le département, a aussi fourni du matériel.

Des ouvertures latérales permettent d'ajouter différents accessoires permettant de surveiller le malade pendant son transfert, comme des gants, des tubes, des câbles ou des poches diverses.

Un prototype de Mobicapsule
Un prototype de Mobicapsule © DR

Un deuxième prototype, en grande partie transparent permet de réduire un effet "cercueil" pour le patient mais aussi de faciliter sa surveillance par le personnel soignant.

Une fiche détaille les différentes caractéristiques de cette Mobicapsule toujours en cours de prototypage, comme nous l'a confirmé Steve Raffner, qui assure la coordination du projet.

-
- © Mobicapsule

Des premiers tests de transports de patients pourraient être réalisés à partir de la semaine prochaine en Haute-Savoie. En attente d'éventuelles homologations et prises de contact avec les ministères concernés, Steve Raffner continue à communiquer pour attirer les dons de particuliers et d'entreprises. Il se dit aussi intéressé par toutes les bonnes idées pour faire avancer ce projet, notamment des retours d'expérience de sociétés spécialisées dans le transport médical comme les ambulanciers.

Julien Bonnet