BFM Business

Coronavirus: DS, Hyundai, Porsche, ces marques qui résistent dans un marché en crise

Le mois de mars a été catastrophique en France, sauf pour quelques marques qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu.

Le mois de mars a été catastrophique en France, sauf pour quelques marques qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu. - JB

Les immatriculations ont reculé de 71% le mois dernier en France. Mais certaines marques limitent la casse, tirant leur épingle du jeu.

Voir ses immatriculations plonger de 57,25% sur un mois n’est généralement pas une bonne nouvelle. Mais quand l’ensemble du marché recule de 71%, ce score enregistré par le constructeur coréen Hyundai ferait presque figure de bonne performance. "Nous avons sauvé les meubles, dirons-nous", nous confie Lionel French Keogh, directeur général de Hyundai France.

Une dynamique positive depuis janvier

Comme DS (-37,46%) ou Porsche (-14,75%), le constructeur coréen fait partie des marques qui ont le moins plongé lors de ce mois de mars catastrophique.

"Cela correspond à une tendance amorcée depuis janvier, poursuit Lionel French Keogh. Nous avons les bonnes voitures au bon moment, notamment avec notre gamme électrifiée. Résultat, au premier trimestre, les voitures électriques représentent 16% de nos ventes. Toujours sur ce premier trimestre, nos immatriculations n’ont chuté que de 13% quand le marché est à moins 34%".

Pour Eric Champarnaud, fondateur d’Autoways, les quelques marques dont les immatriculations n’ont pas trop baissé en mars allaient déjà bien au début de l’année. "Ces marques ont aussi des modèles, une gamme produits renouvelée souvent, qui leur a permis de maintenir leurs ventes", poursuit Eric Champarnaud.

Au premier trimestre, le modèle le plus vendu par Hyundai se nomme le Kona, un petit SUV urbain disponible aussi bien en électrique et hybride qu'en essence. Tesla, seul constructeur dont les ventes ont progressé le mois dernier en France, en est le parfait exemple.

Des nouveautés dans la gamme

Porsche tire aussi son épingle du jeu en mars. Le constructeur allemand ne voit ses immatriculations reculer "que" de 14,75% le mois dernier. Porsche se paye même le luxe de vendre plus de voitures au 1er trimestre 2020 qu’au 1er trimestre 2019, avec une hausse des livraisons de 52%.

La marque bénéficie d'un regain d’intérêt pour la 911 avec l’arrivée de la version Turbo, des premières livraisons de la berline électrique Taycan (une soixantaine d'unités en mars) mais surtout d’un fort dynamisme du nouveau Cayenne, son SUV familial. Le Cayenne devient le modèle le plus vendu de la marque allemande, carton plein pour le Cayenne Coupé dans sa version hybride. Un modèle qui n'existait pas au catalogue en mars l'an dernier.

Malgré ces chiffres moins négatifs qu’ailleurs, les dirigeants de ces marques anticipent un mois d’avril compliqué. Selon des chiffres communiqués ce mercredi par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), les commandes ont globalement baissé de plus de 50% en mars. De quoi redouter un deuxième trimestre tout aussi compliqué que le premier.

"Clairement, à la fin du confinement, les Français ne vont pas se ruer en concession, mais ceux qui viendront auront besoin d’une réponse rapide, nous explique Lionel French Keogh. Nous avons donc choisi de continuer de nous approvisionner en voiture, car pouvoir en fournir rapidement à la reprise sera clairement un argument commercial".
Pauline Ducamp