BFM Business

Contrôle technique: bientôt un comparateur officiel des prix accessible en ligne

Un comparateur en ligne officiel recensera bientôt les prix pratiqués dans les quelques 6500 centres de contrôle technique en France.

Un comparateur en ligne officiel recensera bientôt les prix pratiqués dans les quelques 6500 centres de contrôle technique en France. - AFP

Comparer les tarifs dans les 6500 centres de contrôle technique, comme on peut comparer ceux du carburant, ce sera bientôt possible via un site officiel.

C’est une mesure qui vise à répondre au mouvement des gilets jaunes. Un site internet officiel recensera bientôt les prix pratiqués dans les quelque 6500 centres de contrôle technique en France. Comme pour le site gouvernemental qui permet de comparer les prix des carburants entre stations-service, celui-ci permettra aux automobilistes de voir les prix de chaque centre, et donc d’en faire un critère de choix au moment de faire passer le contrôle de leur véhicule. Une opération qui revient tous les 2 ans, à partir du 4e anniversaire du véhicule, ou en cas de vente.

Pas de calendrier précis

Un décret paru au Journal Officiel le mercredi 4 novembre trace les premiers contours de ce nouvel outil, sans toutefois donner de calendrier de mise en ligne. L’appel d’offres pour bâtir ce site a été lancé il y a quelques semaines. Le décret précise que les centres devront transmettre leurs tarifs, et ce à chaque changement.

"Toute personne physique ou morale exploitant une installation agréée en application de l'article R. 323-14 [un établissement de contrôle technique, ndlr] transmet au ministre chargé de l'économie ou à l'organisme que celui-ci désigne le prix de ses prestations relatives aux véhicules légers […], indique ce texte. Lorsqu'une installation agréée propose pour la première fois de telles prestations, elle communique ses prix dans un délai de quarante-huit heures après leur entrée en vigueur. Les personnes concernées communiquent également toute intention de modification de prix, avec la date et l'heure d'entrée en vigueur de celle-ci."

La répression des fraudes sera chargée de contrôler la mise à jour des tarifs par les centres.

Des professionnels sceptiques

Ces questions autour du prix du contrôle technique sont apparues suite à la réforme du 20 mai 2018. Plus long, avec plus de points de vérifications, et une contre-visite plus forcément gratuite, ce nouveau dispositif a vu les prix grimper, de 12,3% en moyenne. Les professionnels en ont aussi profité pour rattraper une dizaine d’années sans augmentation des prix. Passer son contrôle technique coûte désormais en moyenne 77 euros en France, mais avec des disparités régionales: près de 100 euros en Haute-Savoie, contre 67 euros en Moselle.

"Il n’y a pas de prix fixé par l’Etat, c’est l’occasion de dire que lorsque vous allez faire un contrôle technique, faites jouer la concurrence, n’hésitez pas à profiter de réduction, ou à profiter de promotions", confiait à notre micro en mai dernier Yves Carra, président de l’Automobile Club Association. 

Alors qu'une nouvelle réforme devait entrer en vigueur en janvier 2019, les gilets jaunes avaient demandé le retrait de la réforme du 20 mai 2018. La réforme de janvier avait alors été décalée au 1er juillet.

Pour les professionnels, ce n’est pas vraiment le prix du contrôle technique qui pose problème.

"Comme souvent en économie, nous sommes entre la logique de perception et la réalité. Dans l’absolu, 72 euros en moyenne pour passer le contrôle technique, soit 3 euros par mois pendant 2 ans, ce n’est pas cher, résume Bernard Bourrier, président du réseau Autovision, et en charge des questions liées au contrôle technique au Conseil National des Professionnels de l’automobile. Derrière le contrôle technique, les gens pensent entretien de leur voiture, coût de cet entretien, avec une classe moyenne qui s’appauvrit mais a besoin d’une voiture pour aller travailler".

Si pouvoir comparer les prix s’avère positif, le choix d’un centre de contrôle technique repose souvent sur d’autres critères. "20% des Français prennent rendez-vous en ligne pour leur contrôle technique, ils peuvent donc déjà comparer les prix, nous explique Laurent Palmier, PDG de Sécuritest.

Sur un même territoire, les prix varient de quelques euros". "Les gens recherchent dans leur grande majorité la proximité, et l’accueil", résume Bernard Bourrier.

Pauline Ducamp