BFM Business

Confinement: n'oubliez pas de surveiller la batterie de votre voiture

-

- - AFP

Lors d'une immobilisation prolongée, la batterie d'une voiture peut se décharger avec le risque de ne plus permettre de démarrer le moteur.

Attention, risque de pannes en série. Avec le confinement et une bonne partie des Français appelés à limiter au maximum leur déplacement, de nombreuses voitures se retrouvent inutilisées. Or, l'immobilisation prolongée n'est pas sans risque, en particulier sur la batterie.

Un démarrage plus garanti après 15 jours d'arrêt

Avec de nombreux équipements des voitures modernes qui puisent dans son énergie, même à l'arrêt, la batterie peut en effet se décharger relativement rapidement. Résultat: sur certains modèles, des marques préviennent qu'elles ne garantissent plus un démarrage sans encombre après seulement quinze jours d'immobilisation, indique un article de Challenges.

Autre chiffre inquiétant donné par le fournisseur de solution d'entretien et de recharge Ctek, "40 % des véhicules récents (Euro 6) qui entrent à l'atelier pour leur révision ont besoin d'une charge batterie". 

En temps normal, il est recommandé de demander à son garagiste une vérification et une recharge de la batterie si besoin. Mais, en cette période de confinement où de nombreux ateliers sont fermés ou concentrés sur des opérations prioritaires, il est plutôt recommandé de réaliser une charge à domicile grâce à un appareil dédié (on trouve de nombreux chargeurs de batterie pour voiture via une simple recherche en ligne).

Un chargeur ou un booster

Débrancher la batterie n'est pas recommandé car cela risque de réinitialiser le système embarqué du véhicule (avec la perte potentielle des historiques de consommation ou vos stations de radio préférées par exemple). Il faut aussi s'assurer que votre voiture sans batterie restera bien ouverte (fermeture centralisée électrique) ou avec le compartiment, sous le capot ou dans le coffre toujours accessible.

A noter qu'un autre dispositif, le "booster", ne recharge pas la batterie mais permettra de fournir assez d'énergie pour démarrer le moteur. En roulant un minimum, l'alternateur pourra jouer ce rôle de chargeur.

Si les centres auto sont actuellement fermés ou en service minimum, il est possible de commander en ligne, avec une livraison gratuite par exemple chez Feu Vert et Norauto. Ce dernier propose également un service "Drive" permettant de récupérer des produits automobiles de première nécessité (de la batterie aux plaquettes de freins, en passant par les essuie-glaces ou encore l’huile de vidange) en retrait sans contact en deux heures.

Attention toutefois à bien disposer d'un motif valable de déplacement, si votre voiture est essentielle pour votre travail ou les courses alimentaires par exemple. Les forces de l'ordre pourront en théorie vous verbaliser si vous sortez simplement acheter un bidon d'huile, surtout en ce week-end de début de vacances scolaires pour la Zone C avec des contrôles renforcés. Pratique si vous avez un besoin urgent.

Dépannage à domicile

Autre élément à bien surveiller: les pneus. Il est ainsi recommandé de surgonfler pour compenser la baisse de pression avec le temps. En repartant sur la route avec un pneu sous-gonflé, le risque de crevaison est plus important. Norauto teste actuellement un service de dépannage à domicile ou sur le lieu de travail qui se concentrera sur le changement de batterie et de pneu. Ce sont en effet les deux principales opérations réalisées ces derniers temps dans ses "ateliers de secours", nom donné à ses garages qui restent ouverts pendant le confinement pour s'occuper des cas les plus urgents. 

Roulez mais seulement si vous avez une bonne raison

Sans forcément vous déplacer, des gestes simples peuvent limiter les risques de panne. Le site spécialisé Motor1 recommande ainsi de démarrer sa voiture "au moins 2 fois par semaine, de la laisser tourner au ralenti pendant quelques minutes. L'idéal étant de la laisser tourner jusqu'à ce que l'aiguille de température commence à décoller". C'est bien sûr encore plus efficace, si vous roulez réellement avec votre véhicule, à l'occasion des courses alimentaires de première nécessité par exemple.

Nous vous parlions bien sûr dans cet article de la batterie qui permet au moteur thermique de démarrer. Les voitures électriques en disposent aussi pour les équipements principaux (phares, radio), mais les moteurs sont alimentés par un bloc bien plus important. En cette période de confinement, ce dernier mérite aussi certaines précautions.

"Lorsque la voiture électrique est immobilisée pour une longue période, il est conseillé de la brancher aussi souvent que nécessaire afin d'éviter que la batterie ne se décharge. En effet, laisser son véhicule électrique en batterie faible sur une trop longue durée peut affecter son autonomie et endommager la batterie", recommande ainsi Zeplug, leader français des solutions de recharge en copropriété et en entreprise.

Il faut conserver un niveau de batterie entre 50% et 75%. Attention en effet à ne pas laisser votre véhicule électrique branché en permanence ou à 100%. Cela entraîne a contrario un vieillissement prématuré de la batterie.

Dans l'idéal, il faut aussi stationner dans un endroit clos à température ambiante, ni trop chaud, ni trop froid, l'idéal serait une température aux alentours de 15°C, ce qu'on retrouve dans un garage à domicile ou une place dans un parking souterrain.

Julien Bonnet