BFM Business

Sony dévoile (par surprise) sa première voiture

Au CES de Las Vegas qui vient d'ouvrir ses portes, Sony a frappé un grand coup en présentant... une voiture. Electrique, autonome et ultra-connectée, ce prototype permet à la marque japonaise de montrer certaines technologies qu'elle pourra proposer à des constructeurs automobiles.

C'est un terrain où on n'attendait pas forcément Sony. Le célèbre géant de l'électronique, connu notamment pour ses consoles PlayStation, vient de dévoiler son premier prototype de... voiture. Une annonce faite lors d'une conférence de presse en ouverture du CES, le grand salon de l'électronique grand public qui vient d'ouvrir ses portes à Las Vegas.

Un condensé d'innovations

Le concept, baptisé "Vision S", offre une silhouette assez classique de berline. Ce prototype a été conçu avec des entreprises spécialisées dans l'automobiles ou habituées à travailler avec des grandes marques de voitures. On pourra ainsi citer Bosch, Magna, Continental, Nvidia, Blackberry, ou encore Qualcomm.

Une silhouette de véhicule moderne mais plutôt classique pour cette Vision S.
Une silhouette de véhicule moderne mais plutôt classique pour cette Vision S. © Sony

Si Sony n'a pas donné beaucoup de détails lors de sa conférence de presse, ce prototype se présente avant tout comme un démonstrateur technologique afin de montrer son savoir-faire pour des technologies embarquées d'avenir.

Des fonctions autonomes évolutives 

Des équipements comme des radars, caméras et autres capteurs permettent à Sony de proposer des fonctions de conduite autonome. Sony se concentre en effet sur de la conduite autonome de niveau 2: la voiture peut adapter sa vitesse en fonction du trafic, changer de file par elle-même ou se garer automatiquement. 

Les mises à jour dont pourra bénéficier le véhicule en feront à terme un véhicule autonome de niveau 4 avec bien plus de possibilités de conduite sans intervention humaine.

A l'avant, un grand écran panoramique occupe tout l'espace entre les rétroviseurs-caméras.
A l'avant, un grand écran panoramique occupe tout l'espace entre les rétroviseurs-caméras. © Sony

Sony insiste en effet sur la capacité du véhicule à évoluer dans le temps, à l'image de ce que propose Tesla depuis 2012 avec des mises à jour régulières et gratuites qui permettent de disposer de nouvelles fonctions. Une tendance

Tout comme les véhicules de la marque californienne, la Vision S est bien sûr une voiture électrique. Sur le papier, elle offrirait une puissance de 536 chevaux mais Sony ne donne pas d'indication sur la taille de la batterie ou sur l'autonomie réelle du véhicule. 

Sony va toutefois un peu plus loin que Tesla dans le côté ultra-connecté de l'habitacle. Dans un ensemble plutôt épuré et avec un grand toit vitré, on retrouve une succession d'écrans entre les deux rétroviseurs extérieur, des caméras bien sûr, comme sur l'Audi e-Tron. Les images captées par ces dernières sont retransmises dans les écrans situés aux extrémités de la planche de bord. On retrouve ensuite l'affichage des compteurs et des fonctions d'infodivertissement, avec un écran assez large pour visionner des films.

Pas de PlayStation 5 dans la Vision S

Alors que Sony a dévoilé le logo et quelques infos sur sa prochaine console, la possibilité de jouer à des jeux vidéo à bord (ce que propose déjà Tesla) n'a pas été évoquée. Dommage, ce prototype de véhicule plutôt réussi aurait fait un support assez original pour présenter des premières images des futurs titres qui tourneront sur PlayStation 5.

L'arrière reste très épuré, avec un grand toit vitré et de grands écrans.
L'arrière reste très épuré, avec un grand toit vitré et de grands écrans. © Sony
Julien Bonnet