BFM Auto

Renault Morphoz, deux modèles réunis dans un seul crossover

Renault propose dans un seul concept-car deux voitures. Le Morphoz est un crossover électrique de 4,40 mètres, mais il peut s’allonger de 40 centimètres pour devenir une berline destinée aux longs trajets.

Revenir à la promesse de l’automobile depuis près d’un siècle, une voiture pour tous les usages, c’est ce qu’explore Renault avec le concept Morphoz. Ce crossover électrique dévoilé ce lundi 2 mars renferme en fait deux véhicules.

En configuration standard, le Morphoz est un crossover de taille moyenne. Mais pour les vacances, les longs trajets ou les week-ends, il gagne 40 centimètres en longueur pour se rapprocher d'une berline de grand tourisme.

Le Morphoz est ici en mode Travel, soit rallongé de 40 centimètres. L'autonomie est passée de 400 à 700 kilomètres.
Le Morphoz est ici en mode Travel, soit rallongé de 40 centimètres. L'autonomie est passée de 400 à 700 kilomètres. © BFMTV

"City Mode" ou "Travel Mode"

Avec Morphoz, Renault tente de résoudre une critique souvent faite aux voitures électriques: "ce n’est qu’une seconde voiture". Avec des autonomies encore considérées comme trop faible par de nombreux acheteurs, il faudrait une autre voiture (souvent thermique) pour les trajets plus longs. Si certains constructeurs, notamment dans le premium, ont choisi de doter de grands SUV de centaines de kilos de batteries pour une autonomie de 350 à 450 kilomètres, Renault préfère jouer la carte de la modularité selon les usages.

En configuration "City", comme sur la photo ci-dessous, le Morphoz mesure 4,40 mètres de long, soit l’équivalent d’un SUV de taille moyenne. Elle embarque alors des batteries de 40kWh, ce qui lui offre une autonomie de 400 kilomètres.

Le Morphoz oscille entre berline et SUV selon les configurations. Il doit aussi préfigurer le futur haut de gamme de Renault.
Le Morphoz oscille entre berline et SUV selon les configurations. Il doit aussi préfigurer le futur haut de gamme de Renault. © BFMTV

Si le propriétaire doit partir en weekend, effectuer un long trajet, il peut alors passer le véhicule en mode "Travel". Comme le montre notre vidéo, la Morphoz s’allonge pour gagner 40 centimètres. Elle se range alors plus dans la catégorie des grandes berlines.

Si les passagers gagnent alors en confort, l’espace libéré doit permettre d’embarquer plus de batteries, 50kWh supplémentaires. Avec ces 90kWh au total, elle dispose alors de 700 kilomètres d’autonomie. Soit un peu plus que les 630 kilomètres de la Tesla Model S Long range.

Pour assurer cette transformation, Renault envisage des stations dédiées. Ce système rappelle un autre dispositif envisagé un temps par Renault au tournant des années 2000: échanger les batteries plutôt que recharger les véhicules, afin de gagner du temps. Cette stratégie n’avait pas convaincue, sur tout après la faillite de la start-up avec qui Renault s’était associée.

Les portières antagonistes facilitent l'accès à l'habitacle. L'empattement passe de 2,73 mètres en configuration normale à 2,93 mètres en model Travel.
Les portières antagonistes facilitent l'accès à l'habitacle. L'empattement passe de 2,73 mètres en configuration normale à 2,93 mètres en model Travel. © BFMTV

Une conduite autonome de niveau 3

En mode Travel, la Morphoz transforme aussi son habitacle. L’habitacle gagne en espace avec un empattement de 2,93 mètres, et prend des airs de salon, grâce notamment à un siège passager avant modulable. 

Ce siège peut se retourner dos à la route, afin de privilégier les conversations face à face. Les portes antagonistes simplifient aussi l’accès à bord des occupants. Ce siège passager avant peut aussi basculer pour que les passagers à l’arrière profitent du grand écran sur la planche de bord et puissent ainsi regarder des films. Le conducteur doit cependant lui garder les yeux sur la route et conduire, sauf s'il enclenche la conduite autonome

Il peut alors participer s’il bascule le véhicule en conduite autonome de niveau 3. Sur des voies autorisées et dans certaines circonstances, le conducteur peut enlever les mains du volant et les yeux de la route.

Le Renault Morphoz devait être officiellement présenté au salon automobile de Genève (Suisse) cette semaine, mais la manifestation a été annulée en raison de l'épidémie de Covid-19. Au delà de la mobilité électrique, Renault compte avec ce véhicule explorer ce que pourrait être son futur haut de gamme, un domaine où la marque au losange rencontre de grandes difficultés.

Chloé Baïze et Pauline Ducamp