BFM Business

Comment devenir l'un des premiers testeurs de voitures autonomes à Paris (et gagner 200 euros)

Un cabinet spécialisé est mandater pour recruter 100 personnes afin de tester des voitures autonomes sur Paris et sa banlieue. Les tests se dérouleront au cours des premiers mois de 2020.

Un cabinet spécialisé est mandater pour recruter 100 personnes afin de tester des voitures autonomes sur Paris et sa banlieue. Les tests se dérouleront au cours des premiers mois de 2020. - BFM Auto

Un cabinet spécialisé a été mandaté par la RATP et Mobileye pour recruter une centaines de personnes qui testeront des voitures autonomes de niveau 3 dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Des conducteurs pour tester des voitures sans chauffeur dans la circulation parisienne. C'est bien ce que cherche un constructeur automobile. Pour cela, il a mandaté un cabinet suisse spécialisé dans le recrutement de testeurs afin de sélectionner une centaine de personnes qui devront piloter des voitures autonomes dans Paris et en banlieue. Pour ce job, les testeurs recevront une indemnité de 200 euros.

Cette expérience est menée par le groupe RATP et Mobileye dans le cadre du volet mobilité du quartier d’innovation urbaine "Paris Rive Gauche" co-financé par le groupe RATP et l’ADEME dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Ces "robots-taxis autonomes seront expérimentés dans le 13e arrondissement de Paris, suivant une boucle entre la gare d'Austerlitz et l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière", confirme TestingTime.

Dans son annonce, le cabinet a défini le profil des candidats. Il faut être titulaire du permis B, être véhiculé pour se rendre sur les lieux des tests et être passionné de technologie. Par contre, cette proposition ne s'adresse pas aux profil étudiant.

Le constructeur partenaire, Mercedes ou Renault?

On sait que la technologie testée sera celle de Mobileye, une société israélienne rachetée par Intel en 2017 pour 15 milliards de dollars. Cette entreprise est le principal concurrent de Tesla dans les technologies de conduite autonome. Par contre, sur quel modèle de voitures s'appuieront les tests? TestingTime ne le dit pas. Des indices mettent en avant quelques constructeurs.

Sur son site, l'entreprise helvétique signale que le groupe Mercedes fait partie de ses "formidables clients". Mais dans son communiqué, le cabinet mentionne le groupe Renault-Nissan qui a déclaré récemment que "d’ici à 2035, les voitures autonomes pourraient représenter jusqu’à 25 % des véhicules vendus dans le monde". Enfin BMW est l'un des premiers partenaires de Mobileye.

Ces trois constructeurs ne cachent pas leur intention de commercialiser des véhicules autonomes de niveau 3 dès 2021. Avec ces technologies, les voitures sont capables de voir leur environnement de conduite grâce aux capteurs Lidar et d'agir selon la situation. Mais un conducteur doté du permis voiture devra être présent pour reprendre le contrôle du véhicule dans certaines situations.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco