BFM Business

Ce qu'il faut savoir avant le lancement de la Tesla Model 3

Model S, Model X et bientôt Model 3, la plus ambitieuse Tesla jamais conçue.

Model S, Model X et bientôt Model 3, la plus ambitieuse Tesla jamais conçue. - Tesla

La Model 3, sera dévoilée le 1er avril et est déjà en précommande depuis ce vendredi. Tesla et son gourou Elon Musk s'attaquent au grand public avec une voiture électrique deux fois moins chère que la Model S. L'attente autour du modèle est énorme et pourrait bien marquer l'envol du constructeur de Palo Alto.

Quand on fait monter de la pression depuis des mois autour de la Telsa Model 3 en la qualifiant comme "l'étape finale d'un grand plan secret", on peut s'attendre à une forte demande. Alors que la présentation officielle du modèle aura lieu vendredi 1er Avril, les réservations se sont ouvertes ce jeudi sans qu'aucune précision n'ait été fournie autour de la voiture. 

Premiers arrivés, premiers servis

Il faut dire que la Model 3 est d'une ambition sans commune mesure dans l'histoire de la firme américaine, qui prévoit de fournir une voiture 100 % électrique, d'une autonomie comprise entre 300 et 500 kilomètres et surtout, deux fois moins chère que la Model S. La marque parie sur un tarif de 35.000 dollars hors subventions publiques, soit environ 30.800 euros.

Elon Musk, patron emblématique de la marque, s'est d'ailleurs fendu d'une photo sur son compte Twitter, prise en Australie, pour se féliciter de l'engouement autour du modèle. Aux Etats-Unis, un sondage de CNBC sur 14.000 personnes, publié mardi, montrait que les deux tiers d'entre-elles étaient prêtes à investir dans le modèle.

Moyennant un acompte de 1.000 dollars aux Etats-Unis, la même somme en Europe, il est possible de se hisser en tête de la probablement longue liste d'attente qui sera engendrée par la Model 3. Des files d'attentes sont attendues devant les concessions officielles et revendeurs agrées, comme en Australie, les enthousiastes voulant devancer l'éventuel embouteillage sur les serveurs de Tesla, qui ouvriront les précommandes immédiatement après le début de la conférence de présentation du 1er avril, à 5h30 du matin.

Les fidèles de la marque, possédant déjà un Model S ou un Model X seront prioritaires pour s'adjuger la nouvelle berline. Les premières livraisons auront lieu en 2017 aux Etats-Unis, un an plus tard, en 2018 pour l'Europe.

Une révolution potentielle de la voiture électrique

Cette Model 3 est un énorme pari pour Elon Musk, qui prévoit de produire ce modèle en gros volume. Tesla annonce vouloir fabriquer chaque année 500.000 véhicules, d'ici 2020. Ambitieux quand on sait que le constructeur est encore interdite de vente directe dans huit états américains: l'Arizona, le Connecticut, le Michigan, le Texas, l'Utah et la Virginie Occidentale. Cela représente une augmentation de 1.000% des capacités de production de la marque.

Pour cela, la firme de Palo Alto se dote d'une usine géante, la "Gigafactory", dans le désert du Nevada. Un site dont l'ouverture est prévue pour 2017, et qui aura la lourde tache de produire, en coopération avec Panasonic, des batteries lithium-ion à raison de 35 Gigawatts/heure d'énergie , soit 35 millions de Kilowatts.

Le but pour Tesla est de réduire de 30 % le coût de fabrication de ses batteries, via un lieu de fabrication démesurément grand -1,29 millions de m²- nécessitant un investissement de 5 milliards de dollars. L'entreprise a aussi ouvert en 2015 une usine d'assemblage aux Pays-Bas, à Tilburg. Si la position est idéale (à proximité du port de Rotterdam) pour pouvoir fournir des Model S -et bientôt des Model 3- en France et au Benelux, les Pays-Bas pourraient bien être la locomotive de la percée de Tesla en Europe. A ce titre, la société MisterGreen, basée à Amsterdam et spécialisée dans le leasing de voitures électriques à fait part de son intention de pré-commander 1.000 Model 3 au nom de ses clients, lesquels versent l'acompte de 1.000 euros à l'entreprise. Cette dernière leur louera ensuite le véhicule autour de 685 euros par mois. Le but est de faire des Pays-Bas le marché principal de Tesla en Europe, en plus d'être sa porte d'entrée. 

Un flou voulu et entretenu 

Il n'empêche que peu de choses sont connues de cette future Model 3. Hormis une fourchette de prix et une estimation de l'autonomie des batteries, Tesla a su garder le secret et faire monter la pression. Le site Electrek, spécialisé dans la mobilité électrique, table sur une autonomie de 480 km et un 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes, des informations qui viendraient d'une source interne de Tesla.

Elon Musk le sait bien, sa conférence du 1er avril est un événement qui touche aussi bien le secteur de l'automobile -et ses inconditionnels- que le secteur du High-Tech. Ce n'est pas un hasard si Tesla est basée à Palo Alto, au coeur de la Sillicon Valley. Voisin d'Apple et Google, Tesla reprend les codes marketing de la marque à la pomme: flou total autour du produit, "keynote" retransmise mondialement en streaming depuis la Californie devant 800 invités triés sur le volet. Et, évidemment, l'incarnation du projet par un homme, Elon Musk.

Tesla prévoit 100.000 commandes dans les mois qui viennent. La marque fait donc le pari du "grand public", mais pas du bon marché: les cibles du constructeur ne sont pas les Renault Zoé et autres Nissan Leaf, mais ses concurrents allemands, notamment BMW avec les i3 et i8. Plus largement, on peut même penser que la vraie concurrente visée est la Série 3. Avec l'arrivée d'un géant américain, General Motors qui va lancer en 2017 la Chevrolet Bolt EV -badgée Opel en Europe- d'une autonomie annoncée de 320 km, Tesla a tout intérêt à rester centré sur un niveau de prestations supérieures. Le décor étant planté, il ne reste plus qu'a espérer pour Elon Musk que l'annonce officielle de la Model 3 soit à la hauteur de l'attente générée. La Model 3 pourrait bien être un tournant dans l'histoire de la voiture électrique.