BFM Auto

Car of the year 2018: une seule voiture française pour succéder au Peugeot 3008

Le Citroën C3 Aircross sera le représentant français au trophée de la voiture de l'année.

Le Citroën C3 Aircross sera le représentant français au trophée de la voiture de l'année. - JB

Le Citroën C3 Aircross est le seul représentant français au trophée de la voiture de l'année, remis en mars après un vote de journalistes européens. Découvrez la liste des finalistes.

Qui succédera au Peugeot 3008? Le jury de journalistes européens du trophée de la voiture de l'année (Car of the year) vient de sélectionner les 7 finalistes qui s'affronteront pour l'édition 2018. Le vainqueur sera révélé le 5 mars prochain, juste avant l'ouverture du salon de Genève. Voici la liste des prétendants au titre:

Citroën C3 Aircross

Avec son look atypique et son bon rapport qualité-pix, le Citroën C3 Aicross pourrait séduire le jury.
Avec son look atypique et son bon rapport qualité-pix, le Citroën C3 Aicross pourrait séduire le jury. © JB

Dans la foulée de la nouvelle version de sa citadine C3, Citroën a sorti cette année sa déclinaison sous forme de SUV compact: le C3 Aircross, qui remplace le C3 Picasso dans la gamme. Lors de notre essai, nous avions noté de nombreux atouts qui en font un bon candidat pour succéder au Peugeot 3008, vainqueur en 2017. De quoi présager une deuxième victoire consécutive pour une marque du groupe PSA? Réponse en mars...

Alfa Romeo Stelvio

Le Stelvio revendique sa place dans le segment des SUV premium
Le Stelvio revendique sa place dans le segment des SUV premium © DP

Alors que sa petite soeur, la Giulia, a fini sur la deuxième marche du podium l'an dernier, Alfa Romeo peut se rattraper avec cette édition 2018. Comme nous l'avions remarqué lors de notre essai, le premier SUV de la marque italienne en pleine renaissance, le Stelvio, a en effet de nombreux arguments pour l'emporter même s'il paraît un peu cher pour prétendre au titre.

Kia Stinger

La Stinger s'impose comme la première sportive de Kia et à des arguments pour séduire.
La Stinger s'impose comme la première sportive de Kia et à des arguments pour séduire. © DP

Quand Kia passe en mode sport. La Stinger, ou le missile coréen qui nous veut du bien, a été lancée cette année et nous avons pu découvrir ses qualités lors de notre essai. Entre design français et mécanique allemande, ce "grand coupé" veut rivaliser avec les Audi A5 et BMW Série 4 Gran Coupé. Même si le V6 de 370 chevaux, 510 Nm de couple, se défend bien, le prix de la Stinger pourrait repousser un public sur un marché où le prestige de la marque compte beaucoup. 

Volvo XC40

Le nouveau SUV compact de Volvo, le XC40
Le nouveau SUV compact de Volvo, le XC40 © Top Gear BBC

Le Volvo XC90 avait fini deuxième en 2016 mais c'est bien le plus petit XC40 (qui complète la gamme de SUV avec le XC60) qui pourrait confirmer la bonne forme de la marque suédoise. Contrairement à ses grands frères, il repose sur une plate-forme partagée avec la marque innovante Lynk & Co lancée par son propriétaire chinois Geely, ce qui lui permettra de disposer d'une version 100% électrique pour 2020 (comme le Hyundai Kona par exemple). Sur le créneau du SUV compact premium, il devra rivaliser avec les Audi Q3, BMW X1, Mercedes GLA ou encore le Jaguar E-Pace.

Seat Ibiza

La Seat Ibiza 2017 affirme davantage sa filiation avec la Leon.
La Seat Ibiza 2017 affirme davantage sa filiation avec la Leon. © Seat

Si Volkswagen fait figure de grand absent de cette finale de la voiture de l'année 2018, le groupe allemand sera tout de même représenté par deux de ses marques, dont l'espagnole Seat. Et avec son best-seller Ibiza, dont la dernière génération est sortie peu avant la nouvelle Polo, elle pourrait bien l'emporter. Ou au moins offrir à Seat une première apparition sur le podium depuis la création de cette récompense en 1964.

Audi A8

L'Audi A8 quatrième génération avait été dévoilée en juillet 2017.
L'Audi A8 quatrième génération avait été dévoilée en juillet 2017. © David Nogueira

Le jury pourrait également choisir de récompenser les paris technologiques en couronnant l'Audi A8. Le deuxième représentant du groupe Volkswagen dans cette finale a en en effet opté pour des innovations de pointe pour la quatrième génération de son fleuron, habitué à rivaliser avec ses grands rivaux du premium allemand: BMW Série 7 et Mercedes Classe S. Au programme notamment, un intérieur bardé d'écrans tactiles et des assistants de conduite déjà prêts pour la conduite (presque) autonome. A la manière de l'américain Tesla, la marque allemande se place ainsi en précurseur en proposant une option activable "sous réserve des évolutions réglementaires" qui n'autorisent pas pour le moment de conduire sans avoir les mains sur le volant. 

BMW Série 5

La Série 5 entre déjà dans sa 7e génération
La Série 5 entre déjà dans sa 7e génération © BMW

Et si plutôt que l'audace technologique, le jury récompensait une certaine forme de classicisme? La nouvelle BMW Série 5 ne change pas grand chose à une formule déjà gagnante de la célèbre grande berline de BMW. Sous une forme efficace, la meilleure concurrente des Audi A6 et Mercedes Classe E récupère tout de même de nombreuses technologies de sa grande soeur, la Série 7. De quoi tout de même se moderniser pour sa septième génération (la première remonte à 1972) et remonter sur un podium après son électrique i3 deuxième en 2014 derrière la Peugeot 308 II.

Julien Bonnet