BFM Business

Blade Runner 2049: cette Peugeot qui n'est pas vraiment une Peugeot

La Peugeot de Ryan Gosling dans Blade Runner 2049

La Peugeot de Ryan Gosling dans Blade Runner 2049 - Capture d'écran YouTube

Dans le film Blade Runner 2049 actuellement à l'affiche, le personnage joué par Ryan Gosling roule dans un véhicule futuriste où apparaît la marque Peugeot. Sauf que la marque française n'y serait en fait pas pour grand-chose...

C'est un détail qui n'a pas échappé à de nombreux fans français et étrangers de Peugeot qui ont déjà vu Blade Runner 2049. Le véhicule "spinner" (le nom des voitures volantes dans le film) utilisé par Ryan Gosling est en effet... une Peugeot! On aperçoit le véhicule a plusieurs reprises dans les différentes bandes annonces et les affiches diffusées avant sa sortie.

Difficile toutefois de reconnaître une Peugeot dans ce véhicule roulant/volant au look futuriste. Mais, lors de la campagne de promotion aux Etats-Unis, un journaliste avait photographié le modèle exposé, sur lequel on distingue nettement le nom de la marque française écrit en toute lettre (mais sans le lion).

Le véhicule du film est bien de marque Peugeot...
Le véhicule du film est bien de marque Peugeot... © Twitter @lawryee

Esprit patriotique oblige, on est alors pris d'un sentiment de fierté en se disant que c'est plutôt bien vu de la part de Peugeot de figurer dans un des principaux blockbusters de l'année. Surtout à un moment où PSA se relance aux Etats-Unis, via un service d'autopartage et peut-être bientôt en y commercialisant de nouveau des voitures. Vu la diffusion du film à l'international, on flaire aussi la bonne opération de communication à destination de la Chine où le groupe français nourrit de grandes ambitions pour ses marques comme Citroën, DS et donc Peugeot.

Zéro communication

Sauf qu'en fait, rien de tout ça. En général, les marques n'hésitent pas à évoquer la présence à l'écran de leurs véhicules au cinéma, qu'il s'agissent de modèles existants, comme la nouvelle Audi A8 dans le dernier Spiderman, ou de concepts ou de créations originales comme le Rover Quattro dans Alien Covenant ou le vaisseau Lexus dans Valérian et la Cité des mille planètes (pour prendre des exemples récents).

Or, pour notre Peugeot "spinner", pas l'ombre d'un communiqué n'a été publié. Et la marque se contente d'expliquer qu'il ne s'agit pas d'un modèle Peugeot, mais d'un véhicule futuriste (au cas où nous n'avions pas remarqué qu'il ne s'agissait pas d'une 308) imaginé par les équipes du film. On nous renvoie donc vers les distributeurs du long-métrage (Sony en France en l'occurrence) pour davantage d'informations. Nous les avons bien sûr contactés pour savoir qui avait réalisé ce mystérieux concept. Mais les équipes de communication doivent encore être en train de fouiller les archives de 2049 car nous n'avons pas encore eu de réponse...

Un concept plutôt sympa sur lequel Peugeot ne communique pas.
Un concept plutôt sympa sur lequel Peugeot ne communique pas. © Capture d'écran

"La Peugeot 504 du turfu"

Alors comment expliquer cette non-communication de la marque française? Nos confrères du Turbo ont une théorie intéressante: comme l'action de ce Blade Runner 2049 se déroule à Los Angeles, il s'agirait d'un hommage aux Etats-Unis de 1966, date à laquelle a été publié le livre de Philip K. Dick qui a inspiré le premier film, sorti en 1982. Une époque où Peugeot vendait encore des voitures outre-Atlantique (la marque a abandonné ce marché en 1991).

Vu le contexte du film, qui dépeint un futur assez sombre et très pollué, on peut aussi penser que Peugeot ne voulait pas figurer aussi nettement au casting. Surtout en plein soupçons de moteurs truqués...

Pourtant il y a du mérite à figurer parmi les dernières automobiles à rouler (et voler) sur Terre. Pour Peugeot, on pourrait même dresser un parallèle avec ses véhicules les plus robustes, comme la 504 ou la 406. Et en 2049, on trouve aussi des Lada Niva vaguement futuristes. La preuve avec cette capture du film où on peut voir Ryan Gosling passer sans même jeter un regard à ce monument de l'industrie automobile soviétique, puis russe... c'est ça de rouler en Peugeot "spinner", on prend tout de suite la grosse tête!

Ryan Gosling passe devant une version "futuriste" d'une Lada Niva
Ryan Gosling passe devant une version "futuriste" d'une Lada Niva © Capture d'écran
Julien Bonnet