BFM Business

Avec une nouvelle Classe C plus électrique et technologique, Mercedes veut encore croire aux berlines

Devancée l'an dernier par la BMW Série 3 mais surtout par la Tesla Model 3, la Mercedes Classe C compte sur une nouvelle génération avec des moteurs plus sobres et électrifiés pour relever la tête.

Mercedes a dévoilé ce mardi 23 février sa nouvelle Classe C. Sa berline familiale, lancée pour la première fois en 1993 en remplacement de la 190 (Type 201 ou "Baby-Benz") a été un temps la porte d'entrée de la marque à l'étoile pour de nouveaux clients. Un rôle de conquérante accessible dévolu depuis 1997 à la Classe A.

Si les lignes générales évoquent en un clin d'oeil la Classe C, Mercedes inaugure beaucoup d'innovations, aussi bien dans l'infodivertissement que dans les motorisations. Cette Classe C sera notamment dotée d'une nouvelle motorisation hybride rechargeable offrant 100 kilomètres en mode tout électrique.
Si les lignes générales évoquent en un clin d'oeil la Classe C, Mercedes inaugure beaucoup d'innovations, aussi bien dans l'infodivertissement que dans les motorisations. Cette Classe C sera notamment dotée d'une nouvelle motorisation hybride rechargeable offrant 100 kilomètres en mode tout électrique. © Mercedes

Un segment en plein bouleversement

La Classe C fait partie du segment D, des berlines familiales "premium", avec une bataille qui s'est pendant longtemps jouée entre marques allemandes, face à BMW et Audi en particulier. Mais un trublion nommé Tesla a récemment changé la donne avec sa Model 3.

Après un premier effet au lancement de la berline compacte américaine, où l'accumulation des précommandes l'avait déjà placé en tête des ventes de la catégorie en Europe début 2019, la Model 3 vient en effet de boucler une performance impressionnante en Europe en 2020. Sur l'ensemble de l'année, ses ventes dépassent celles cumulées de ses deux poursuivantes: la BMW Série 3 et la Mercedes Classe C.

Une illustration d'un certain succès de l'électrique face à deux concurrentes thermiques?

En France, la BMW Série 3 a beaucoup mieux résisté qu'au niveau européen, avec des ventes stables en 2020 par rapport à 2019 alors que le marché s'effondrait de 25%. Avec la Tesla Model 3, ce modèle fait partie des succès actuels de la catégorie, qui semble résister un peu à la vague des SUV, analyse Eric Espinasse, directeur du développement chez Autoways. Le déclin des ventes de la Mercedes Classe C reste de son côté assez logique, avec la fin de cycle de la génération actuelle."

Diesel hybride rechargeable, un bon compromis?

Pour contrer Tesla, la Classe C ne va cependant pas se convertir au 100% électrique. Ce rôle reste occupé par les SUV EQC et EQA, en attendant une EQS qui doit incarner le futur (forcément) électrique de la Classe S, fleuron de la marque à l'étoile.

Au programme, des moteurs quatre cylindres essence et diesel, avec comme solution plus économique, de l'hybridation légère pour réduire les émissions et de l'hybride rechargeable nouvelle génération. Dans son communiqué, Mercedes promet en effet 100 kilomètres d'autonomie en mode 100% électrique (quand la plupart des modèles actuels proposent environ 50 km).

Le constructeur allemand dévoilera dans un second temps une offre inédite sur le marché: la technologie hybride rechargeable sera aussi appliquée au diesel. De quoi séduire potentiellement des gros rouleurs et des entreprises souhaitant bénéficier du cadre fiscal favorable entourant ces motorisations.

Sur sa nouvelle berline, Mercedes introduit de nouvelles aides à la conduite comme l'assistant directionnel actif, qui "aide le conducteur à suivre sa trajectoire sur une plage de vitesse allant jusqu'à 210 km/h", précise le constructeur allemand.
Sur sa nouvelle berline, Mercedes introduit de nouvelles aides à la conduite comme l'assistant directionnel actif, qui "aide le conducteur à suivre sa trajectoire sur une plage de vitesse allant jusqu'à 210 km/h", précise le constructeur allemand. © Mercedes
Tout dépend de la réglementation, si on reste avec les avantages fiscaux actuels autour de l'hybride rechargeable, ce sera clairement une solution retenue par les entreprises, explique Eric Espinasse. Mais la vraie question reste de savoir quelle utilisation en sera faite? On sait que ce sont des routières et que ces véhicules rouleront principalement en mode thermique. Certes, le malus au poids ne devrait pas concerner les hybrides rechargeables mais si le poids était finalement pris en compte dans la fiscalité, cela pourrait réduire l'intérêt de ces motorisations qui payeraient l'alourdissement liés aux batteries."

Symbole de la fin d'une époque, même la version sportive signée AMG passerait aux quatre cylindres. Sur la Classe C actuelle, on retrouvait encore des V6 et V8 sur les AMG C43 et C63, trop complexes à maintenir dans le contexte antipollution actuel. A l'image d'une Peugeot 508 PSE, l'hybride rechargeable devrait permettre de proposer une version survitaminée dépassant les 500 chevaux, croit savoir le site spécialisé Carscoops.

Des technos à la hauteur

Autre point important pour relever la tête face à Tesla: les technologies proposées à bord. La Model 3 a cassé les codes en proposant un intérieur très épuré, voire trop pour certains. L'intérieur des Model S et Model X évolue aussi dans ce sens, ce qui peut laisser une place aux marques traditionnelles, surtout auprès de la clientèle premium.

Si Tesla a clairement une avance sur les motorisations électriques, sur la question de l’intérieur, c’est plus compliqué. Autant les marques ont pris une claque avec l'infodivertissement (large écran et partie logicielle notamment) proposé par Tesla, autant on peut souligner un côté un peu conservateur de la clientèle premium, moins appétant à la technologie "ludique" et plus à la recherche de matériaux nobles et d’un niveau de finition très abouti, souligne Eric Espinasse. On peut ainsi mettre en avant un véritable savoir-faire des constructeurs premiums traditionnels comme Mercedes, sachant que mettre des grands écrans à bord, ce n’est pas le plus compliqué à faire."
Mercedes introduit sur la Classe C la nouvelle génération de MBUX, son système de connectivité.
Mercedes introduit sur la Classe C la nouvelle génération de MBUX, son système de connectivité. © Mercedes

La nouvelle Classe C devrait ainsi profiter de certaines technologies qu'on retrouve dans la dernière Classe S, notamment au niveau de l'interface numérique ou de la conduite semi-autonome. Le confort devrait aussi être renforcé avec un système de suspensions pneumatiques et les quatre roues directrices, une première dans la catégorie.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto