BFM Business

Au prix de cent 911, un collectionneur s’offre la Porsche 917K de Steve McQueen

La Porsche 917K mise en vente

La Porsche 917K mise en vente - Gooding&Company

Lors de la Car Week de Monterrey, en Californie, cet exemplaire de course utilisé dans le film Le Mans s’est adjugé presque 15 millions de dollars aux enchères.

Son prix de vente aux enchères ajoute encore un peu plus à sa légende. La Porsche 917K utilisée pour le tournage de Le Mans, le film de Steve McQueen sur les 24 Heures a été adjugée aux enchères 14,08 millions de dollars (environ 12 millions d’euros) ce week-end à Monterrey, en Californie. Mise à l’encan par la maison Gooding&Company, la sportive a été acquis par un collectionneur suisse.

Avec 14,08 millions de dollars, il aurait également pu s’offrir (toujours chez Porsche) une centaine de 911 Carrera 4 GTS cabriolet (139.900 dollars minimum aux Etats-Unis), ou une quinzaine de Porsche 964 Carrera 3.8 RSR de 1993. Un exemplaire de ce dernier modèle a été adjugé 946.000 dollars lors de la même session de vente aux enchères. Mais si ces deux modèles Porsche ne manquent pas de charme, aucun ne peut vraiment rivaliser avec la 917K et sa livrée Gulf.

La Porsche 917 avait été créée en 1968 dans un seul but: remporter les 24 Heures du Mans. En 1970, l’objectif est atteint: la 917 est la première Porsche à remporter les 24 Heures du Mans au classement général. Basée sur un châssis tubulaire, et une carrosserie en fibre de verre et résine.

800kg environ, 580 chevaux, la 917 se décline en 2 versions: une version "Long Tail", allongée, et une version "K", (pour Kurzheck, en allemand) plus courte donc, et a priori plus maniable. L’aérodynamique est la clé et l’un des points faibles de la 917: elle avait tendance à s’envoler au tout début de sa carrière.

La 917K vendue à Monterrey a participé à des essais aux 24 Heures du Mans, mais n’a jamais couru en course. Sauf devant la caméra de Steve McQueen, pour le film Le Mans. Son moteur 12 cylindres à plat affiche 640 chevaux, mais n'est pas le moteur d'origine. Le châssis porte en effet le numéro 024, alors que le moteur est estampillé 021, explique ainsi la maison d'enchères Gooding&Company.

Après avoir été la propriété de Jo Siffert, pilote officiel de la marque allemande, elle a passé presque trois décennies en France dans une collection privée, avant d’être revendue en 2002 à un collectionneur suisse. Jo Siffert perdit en effet la vie en 1971 sur circuit, et la 917K faisait partie des voitures de la procession funéraire. Selon le magazine spécialisé GT Spirit, cet exemplaire particulier porte encore les marques des caméras qu’elle portait pendant le tournage de Le Mans. Elle a ensuite été remise en état au début des années 2000 en se basant sur ses caractéristiques du modèle original.

Pauline Ducamp